NOUVELLES

Mali: les islamistes se renforcent à Tombouctou, distribution de corans

04/04/2012 11:39 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

Le mouvement islamiste Ansar Dine renforce sa position militaire à Tombouctou (nord du Mali), où deux responsables d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ont remis à une association locale de nombreux exemplaires du coran et des habits, a appris l'AFP de sources concordantes.

"Pour la première fois, nous avons vu des véhicules blindés militaires à l'intérieur de Tombouctou. Certains de ces engins sont garés, d'autres font la ronde dans la ville. Iyad (ag Ghaly, le chef d'Ansar Dine) et ses hommes renforcent leurs positions", a indiqué un témoin, interrogé depuis Bamako.

"Ce sont des BRDM (engins blindés). C'est la première fois qu'on voit ces engins depuis l'arrivée d'Iyad dans la ville, ça fait peur", a raconté un autre témoin.

Au camp militaire de Tombouctou, quartier général des islamistes d'Ansar Dine qui contrôlent la ville, un responsable de la société Energie du Mali a été convoqué au sujet de la desserte de l'électricité.

Le chef d'Ansar Dine "Cheikh Iyad ag Ghaly m'a convoqué pour me demander de veiller à la desserte de l'électricité et de l'eau dans la ville", a-t-il expliqué.

"Une délégation des salafistes d'Aqmi a aussi donné de nombreux exemplaires du coran et beaucoup d'habits à des jeunes", membres d'une association locale de jeunes musulmans, a ajouté la même source.

Profitant du putsch à Bamako contre le président Amani Toumani Touré le 22 mars, les rebelles touareg et des groupes islamistes ont pris en fin de semaine le contrôle des trois métropoles du nord du Mali, Kidal, Gao et Tombouctou, coupant de fait le pays en deux.

Les islamistes d'Ansar Dine et des éléments d'Aqmi ont depuis lors pris le dessus sur la composante laïque de la rébellion touareg, incarnée par le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA).

Trois des principaux chefs d'Aqmi ont été signalés mardi dans Tombouctou aux côtés d'Iyad Ag Ghaly, dont Mokhtar Belmokhtar, figure historique d'Aqmi surnommé "Le Borgne" ou encore "Mister Marlboro" pour son implication dans le trafic de cigarettes.

Tous trois se trouvaient toujours sur place mercredi, selon les recoupements de l'AFP.

sd/hba/sd

PLUS:afp