Les usagers du téléphone intelligent tendent à parler moins, selon une étude

Publication: 4/04/2012 14:32 Mis à jour: 4/04/2012 16:23

MONTRÉAL - Les usagers du téléphone cellulaire délaissent les conversations de vive voix et leur préfèrent les échanges de messages textes, de courriels et les visites dans Internet — des habitudes qui sont renforcées par la popularité croissante des téléphones intelligents, conclut une nouvelle étude.

Le Convergence Consulting Group (CCG) rapporte que les trois principaux fournisseurs de sans-fil au Canada — Rogers, Bell et Telus — ont enregistré une baisse de dix pour cent des «minutes parlées» depuis 2009.

Rogers (TSX:RCI.B), Bell (TSX:BCE) et Telus (TSX:T) ont aussi fait état d'une augmentation de 34 pour cent des revenus tirés de la transmission de données en 2011.

L'étude mentionne par ailleurs que les nouvelles compagnies de sans-fil, telles que Wind Mobile, Mobilicity et Public Mobile, tirent avantage du fait que leurs clients sont des usagers du téléphone intelligent, puisque ceux-ci utilisent aussi des données.

Le CCG a ajouté que malgré une croissance de la popularité des appareils intelligents, les usagers continuent malgré tout de s'en servir pour discuter entre eux.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Patrick White  |