NOUVELLES

Les USA "consternés" par l'attentat au Théâtre national de Mogadiscio

04/04/2012 12:41 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis ont exprimé leur "consternation" après l'attentat suicide perpétré mercredi par une femme au Théâtre national de Mogadiscio, qui a fait au moins quatre morts, dont deux personnalités du monde sportif.

"Nous sommes consternés par cet attentat brutal", a déclaré à la presse un porte-parole du département d'Etat américain, Mark Toner.

L'attentat a été commis au cours d'une cérémonie pour le premier anniversaire de la reprise de la diffusion de la télévision nationale somalienne, organisée au Théâtre national de Mogadiscio, qui venait de rouvrir le mois dernier après avoir été fermé pendant vingt ans en raison de la guerre civile.

La "réouverture de ce théâtre était une illustration des progrès réalisés par le gouvernement somalien de transition et des sacrifices de la force de l'Union africaine en Somalie pour ramener la paix et la stabilité à Mogadiscio", a souligné M. Toner.

"Le fait que les shebab l'ont choisi (comme cible) montrent leur vrai visage", a dénoncé le porte-parole, réaffirmant le soutien américain aux efforts du gouvernement de transition et de l'Union africaine pour rétablir la paix dans le pays.

Le porte-parole des milices islamistes shebab, en guerre contre le fragile gouvernement de transition somalien, Cheik Ali Mohamed Rage, a indiqué que "l'attaque avait été menée par une sympathisante" de son mouvement, sans en revendiquer directement la responsabilité, dans des déclarations à la radio somalienne pro-shebab Al-Andalus.

Les rebelles islamistes contrôlent encore une partie du sud et du centre de la Somalie, malgré la pression croissante des troupes kenyanes et éthiopiennes, entrées en Somalie à la fin de l'an dernier.

eg/sj

PLUS:afp