NOUVELLES

Les autorités américaines veulent restituer une statue Khmer au Cambodge

04/04/2012 03:47 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

Les autorités américaines ont annoncé mercredi avoir déposé une plainte au civil, pour obtenir la confiscation d'une statue Khmer du Xe siècle, afin de la restituer au Cambodge.

La statue de grès du "Duryodhana bondissant" avait été retirée d'une vente aux enchères prévue le 24 mars 2011 chez Sotheby's, une lettre des autorités cambodgiennes, délivrée par l'Unesco, demandant au dernier moment qu'elle soit renvoyée au Cambodge.

Depuis, les discussions entamées entre Sotheby's, qui a conservé la statue, et les autorités pour trouver une solution n'avaient pas pu aboutir.

Mercredi, le procureur de Manhattan Preet Bharara a précisé dans un communiqué que ses services, ainsi que les services des douanes au département américain de la Sécurité intérieure, avaient "déposé une plainte au civil, pour obtenir la confiscation de la statue afin de la rendre au Cambodge".

Le communiqué précise que la statue "a été volée sur le site de Koh Ker", à 80 km au nord-est d'Angkor, et "qu'elle est considérée comme une pièce d'une valeur extraordinaire pour le peuple cambodgien, et une partie de leur héritage culturel".

La statue avait été estimée entre 2 et 3 millions de dollars, un prix particulièrement élevé pour une statue en grès, témoignant de sa qualité.

Fait rare, elle a pu être reliée directement au site car ses pieds et son socle se trouvent toujours sur place là-bas, a expliqué à l'AFP l'archéologue Eric Bourdonneau, maître de conférence à l'Ecole française d'Extrême-Orient, qui mène une mission sur le site de Koh Ker depuis 2009.

Elle faisait partie, a-t-il précisé, d'un groupe sculpté de deux lutteurs, représentant un épisode célèbre de l'une des deux grandes épopées du monde indianisé.

La maison d'enchères Sotheby's a immédiatement réagi mercredi, "contestant vivement les affirmations contenues dans la plainte".

Elle a précisé que la statue avait été "importée légalement aux Etats-Unis", et qu'"aucun élément n'avait été présenté, spécifiant quand la sculpture avait quitté le Cambodge".

"Nous avons discuté activement depuis un an à la fois avec les gouvernements américain et cambodgien et nous avions assuré que nous resterions en possession de la statue en attendant d'autres discussions".

"Nous sommes déçus que cette plainte ait été déposée et nous avons l'intention de (nous défendre) vigoureusement", a précisé Sotheby's dans un communiqué.

bd/sj

PLUS:afp