NOUVELLES

Le directeur de l'Institut d'études politiques de Paris retrouvé mort à New York

04/04/2012 05:25 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

NEW YORK, États-Unis - Richard Descoings, directeur du prestigieux Institut d'études politiques de Paris (IEP), a été retrouvé mort dans une chambre d'hôtel de New York mardi après-midi, a annoncé le porte-parole de la police new-yorkaise mercredi. Il était âgé de 53 ans.

Le chef de la police, Paul Browne, a précisé que les employés de l'hôtel Michelangelo, à Manhattan, avaient découvert Richard Descoings nu dans sa chambre. Il se trouvait à New York pour une réunion internationale de directeurs d'établissements universitaires, selon l'IEP.

Les enquêteurs attendent le rapport du médecin légiste pour se prononcer sur la cause du décès, mais le porte-parole de la police a affirmé que rien ne suggérait qu'un crime ait été commis.

À la tête de «Sciences Po» depuis 16 ans, Richard Descoings avait profondément réformé l'école des élites politiques, administratives et médiatiques, soulevant régulièrement des polémiques. Il a notamment fait passer la durée de la scolarité de trois à cinq ans, augmenté le nombre d'étudiants, supprimé l'examen de culture générale à l'entrée et, mesure phare de sa direction, ouvert l'institution aux élèves défavorisés des «zones d'éducation prioritaires».

Le président Nicolas Sarkozy qui, contrairement à son prédécesseur Jacques Chirac, n'a pas étudié à l'IEP, a exprimé «ses condoléances les plus attristées» à la femme, à la famille et aux proches de Richard Descoings.

Le chef de l'État a rendu hommage «à la carrière exceptionnelle d'un grand serviteur de l'État, qui aura consacré toute sa vie à la cause qu'il s'était choisie et dont rien ne l'avait détourné: l'éducation».

Réélu en 2011 pour un quatrième mandat, Richard Descoings voulait faire de son établissement «non plus simplement un lieu de formation des élites, mais également un grand centre de recherches. Le destin ne lui aura pas permis d'achever ce projet», a déploré M. Sarkozy.

Créé en 1872, l'IEP compte notamment parmi ses 54 000 anciens élèves les ex-présidents Jacques Chirac, François Mitterrand (1916-1696) et Georges Pompidou (1911-1974), le président du Cameroun Paul Biya, l'ex-secrétaire général des Nations unies Boutros Boutros-Ghali, les ex-présidents du Fonds monétaire international (FMI) Michel Camdessus et Dominique Strauss-Kahn, le directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) Pascal Lamy, la journaliste Anne Sinclair, le couturier Christian Dior, le chanteur Léo Ferré (1916-1993) et les écrivains Julien Gracq (1910-2007) et Marcel Proust (1871-1922).

PLUS:pc