NOUVELLES

La lutte anti-terroriste et le Mali au centre d'entretiens algéro-américains

04/04/2012 10:19 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

Le ministre algérien délégué aux Affaires Africaines et Maghrébines Abdelkader Messahel s'est entretenu mercredi à Alger avec deux hauts responsables américains de la lutte contre le terrorisme et de la situation au Mali, a indiqué l'agence APS.

Le haut commandant des forces armées américaines en Afrique (Africom) Carter Ham et le sous-secrétaire d'Etat adjoint chargé de l'Afrique Johnnie Carson ont évoqué avec M. Messahel "le phénomène du terrorisme et les questions liées à l'Afrique", a précisé APS.

Le patron de l'Africom s'est également entretenu avec le président algérien Abdelaziz Bouteflika, en présence du ministre délégué auprès du ministre de la Défense Abdelmalek Guenaizia, du ministre des Affaires étrangères Mourad Medelci, de M. Messahel et du chef d'état-major de l'armée algérienne Ahmed Gaïd Salah, a ajouté l'APS.

"Nous avons eu une discussion très approfondie sur la situation sécuritaire au Mali. L'élément essentiel est le retour à un gouvernement civil dans ce pays", a déclaré à la presse le général Carter Ham, à l'issue de cet entretien.

"Il apparaît clairement qu'il y a dans les positions des Etats-Unis d'Amérique et de l'Algérie beaucoup de points communs", a-t-il poursuivi.

M. Messahel a évoqué pour sa part avec les deux responsables américains "la coopération bilatérale notamment en matière de lutte contre le terrorisme", ainsi que "la situation au Mali, en Libye, Somalie et au Soudan", selon la même source.

La visite des deux responsables américains à Alger intervient quelques jours après la prise par la rébellion touareg et des groupes islamistes des trois capitales régionales du nord du Mali, Kidal, Gao et Tombouctou.

L'Algérie avait condamné le coup d'Etat militaire au Mali et exprimé sa "grande préoccupation" devant la situation dans ce pays avec qui Alger coopère contre les violences au Sahel.

abh/aub

PLUS:afp