NOUVELLES

Gabriel Dumont n'a pas été très nerveux à ses débuts avec le Canadien

04/04/2012 11:25 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Gabriel Dumont n'oubliera pas de sitôt ses débuts dans la LNH, dans l'uniforme bleu-blanc-rouge. Mais il en faudra davantage au fougueux attaquant âgé de 21 ans pour l'impressionner.

«C'est la même 'game' que je joue depuis 20 ans (sic)», a-t-il mentionné, mercredi, au terme de la victoire de 5-2 du Canadien.

«Dès mes premiers coups de patins, la nervosité avait été chassée. Je ne pensais plus à ça (son premier match).

«Ç'a été plaisant, a-t-il repris. On m'a donné des présences dans les fins de période. Ça te donne confiance quand tu vois que tu es capable de jouer dans ce calibre-là», a-t-il renchéri.

Évoluant en compagnie de Brad Staubitz et d'Aaron Palushaj, Dumont a été utilisé dans huit minutes 35 secondes d'action. Il a été sur la glace pour un des buts du Lightning de Tampa Bay, et il a appliqué trois mises en échec.

L'entraîneur Randy Cunneyworth a qualifié sa performance «d'excellente».

«Le trio au complet a apporté de l'énergie et a été actif sur le plan physique. Il a commis quelques erreurs en défense, mais il a été très efficace en échec-avant et en zone offensive.»

Dumont, qui montrait une fiche de 13 buts et de neuf passes en 55 rencontres dans l'uniforme des Bulldogs de Hamilton cette saison, a remarqué que le jeu est plus structuré dans la LNH que dans la Ligue américaine.

«Les gars sont plus gros et ils sont surtout plus intelligents. Ils sont toujours bien positionnés, et tu as peu de temps de réaction et peu d'espace sur la glace. C'est la principale différence.»

Le jeune patineur natif de Dégelis, dans le Bas-Saint-Laurent, dit qu'il va utiliser l'expérience acquise à ses débuts afin d'être encore meilleur à son deuxième match.

Desharnais: 60 points

Le joueur de centre David Desharnais a atteint le plateau des 60 points (16 buts, 44 passes), avec deux passes. Le trio a terminé la soirée avec sept points: Erik Cole y est allé de deux buts et Max Pacioretty en a ajouté deux autres, en plus d'ajouter une passe.

«Il a cessé de me surprendre depuis fort longtemps, a avancé Cunneyworth, en parlant de Desharnais. Il lui arrive parfois de sortir un lapin de son sac et vous faites 'wow!' Il en a peut-être fait davantage ce soir face à son ancien entraîneur dans la Ligue américaine (Guy Boucher).»

PLUS:pc