NOUVELLES

France: les socialistes appellent à l'unité lors d'un rassemblement à Rennes

04/04/2012 02:11 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

RENNES, France - Le candidat socialiste à la présidence française, François Hollande, a assuré mercredi soir que son équipe et lui étaient prêts à gouverner, lors d'un grand rassemblement à Rennes auquel participait notamment son ex-compagne Ségolène Royal, qui avait tenté de conquérir l'Élysée il y a cinq ans.

La campagne de 2007 avait souffert des critiques émises à l'intérieur même du Parti socialiste. Cette fois-ci, les socialistes veulent afficher leur unité derrière François Hollande, désigné candidat lors des primaires de l'automne 2011.

Le rassemblement de Rennes était initialement prévu le 20 mars, mais il a été reporté après la tuerie de Toulouse le 19 mars.

«Nous sommes prêts, prêts à agir, prêts à décider, prêts à changer», a assuré François Hollande devant des milliers de partisans rassemblés au parc des expositions de Rennes.

Selon la députée Aurélie Filippetti, environ 18 000 personnes ont participé à l'événement.

À 18 jours du premier tour de la présidentielle, François Hollande n'a pas attendu que Nicolas Sarkozy présente son programme pour le critiquer. «Son projet, c'est son bilan, en pire!» a déclaré le candidat socialiste.

Le chef de l'État, qui brigue un second mandat, doit dévoiler sa plateforme électorale jeudi.

«Son projet, c'est de conduire la même politique cinq ans de plus avec la même méthode: l'intolérance, l'inconstance et l'incohérence», a lancé François Hollande. «Son projet, c'est le démantèlement du droit du travail», a-t-il ajouté. «Son projet, c'est l'austérité.»

Reprochant à Nicolas Sarkozy d'occulter le bilan de sa présidence, le candidat socialiste a comparé son adversaire de l'UMP «à ces enfants un peu brouillons» qui se voient offrir par leurs parents une «ardoise magique». «La magie n'opère plus», a-t-il dit. «Mais l'ardoise, c'est nous qui allons en hériter.»

La participation de Ségolène Royal au rassemblement est «un moment politique fort», a déclaré Najat Vallaud-Belkacem, l'une des porte-parole de François Hollande, avant le rassemblement. «Depuis le début de la campagne, elle est très engagée sur le terrain», a-t-elle souligné, en rappelant que la présidente de la région Poitou-Charentes avait déjà fait du porte-à-porte, des réunions publiques et des interventions dans les médias.

Ségolène Royal a appelé mercredi les 17 millions d'électeurs qui avaient voté pour elle au second tour en 2007 à se rendre aux urnes et à porter leur suffrage sur François Hollande.

Après cinq années de présidence de Nicolas Sarkozy, «votre choix d'alors, votre volonté de 2007, a toutes les raisons de s'être renforcée», a-t-elle estimé.

«La France qui veut le changement nous appelle et nous lui répondons, courageux, déterminés, imaginatifs, audacieux et joyeux, avec celui qui porte nos couleurs, notre candidat François Hollande, dont nous devons assurer la victoire», a ajouté Mme Royal.

L'ancienne compagne du candidat socialiste à l'Élysée a jugé noble d'«aider celui qui est en situation de l'emporter».

«François est notre candidat», a-t-elle poursuivi. «Toutes les voix comptent, dès le premier tour, car c'est lui le seul qui peut l'emporter à gauche», a-t-elle insisté. «C'est quand elle est unie que la gauche gagne.»

PLUS:pc