NOUVELLES

Des signes d'amélioration se font sentir dans les hôpitaux canadiens

04/04/2012 07:01 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

TORONTO - Le rendement et la situation financière des hôpitaux canadiens se sont améliorés en 2010 par rapport aux années précédentes, peut-on lire dans un rapport publié par l'Institut canadien d'information sur la santé (ICIS).

L'étude démontre que le nombre de décès dans les hôpitaux à la suite d'une chirurgie majeure a diminué depuis 2007, tout comme le nombre de réadmissions à la suite d'une crise cardiaque, d'un accident vasculaire cérébral (AVC) ou d'une chirurgie d'une hanche ou d'un genou.

L'ICIS a également déterminé qu'en 2010, il y avait eu moins de cas de fractures d'une hanche survenues à l'hôpital par rapport à 2007.

Le rapport de recherche rendu public mercredi s'inscrit dans le cadre d'un projet pilote dont l'objectif est d'analyser le rendement des hôpitaux de soins de courte durée relativement à l’utilisation et aux résultats cliniques et au rendement financier.

Il porte à croire que les centres hospitaliers du Canada sont sur une bonne lancée, et ce, sur plusieurs aspects. Il existe néanmoins des variations considérables d'un hôpital à l'autre.

Par exemple, en 2010-2011, le taux de décès dans les cinq jours suivant une chirurgie majeure est passé de 2,2 par 1000 patients à 16,5 par 1000.

L'étude a été réalisée auprès de 600 hôpitaux de soins de courte durée dans l'ensemble des provinces et territoires du Canada, selon John Wright, président directeur général de l'ICIS.

PLUS:pc