NOUVELLES

Chelsea, le Real Madrid participeront aux demi-finales de la Ligue des champions

04/04/2012 06:16 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le doublé de Cristiano Ronaldo a permis au Real Madrid de facilement stopper l'extraordinaire parcours en Ligue des champions de l'APOEL Nicosie, mercredi, mettant ainsi la table pour une demi-finale contre le Bayern de Munich.

Chelsea et le FC Barcelone, qui a éliminé le Benfica de Lisbonne mercredi, ont complété le carré d'as.

Menant déjà 3-0 contre l'APOEL Nicosie après le match aller, le Real Madrid, neuf fois champion de la compétition, a poursuivi sa domination en disposant du club chypriote 5-2. Ronaldo en a profité pour porter son total à 49 réussites jusqu'ici cette saison.

«L'objectif a été atteint, nous avons gagné et nous sommes désormais en demi-finales», a dit Ronaldo. «On doit maintenant affronter le Bayern, ce qui ne sera pas une tâche facile.»

Le club madrilène a atteint sa deuxième demi-finale depuis que Jose Mourinho a pris ses commandes. Après avoir remporté sa série quart de finale par un score cumulatif de 8-2, le Real Madrid n'a jamais paru inquiété sur la pelouse du stade Santiago Bernabeu.

«Ils sont très dangereux, a dit Mourinho à propos du Bayern. Je veux disputer cette demi-finale, les joueurs le veulent, et je crois que l'Europe aimera cette série demi-finale.»

L'APOEL, qui a surpris l'Olympique de Lyon lors du tour précédent après être devenu le premier club chypriote à atteindre les éliminatoires de la Ligue des champions, a été carrément déclassé par son adversaire espagnol.

Ronaldo a marqué à chaque demie, et Kaka a enroulé sa frappe à la 37e minute pour égaler le total de 27 filets de Rivaldo en Ligue des champions — un record pour un joueur brésilien.

Gustavo Manduca a riposté pour l'APOEL à la 67e minute, tandis que les substituts Jose Callejon et Angel di Maria complétaient la marque pour le Real Madrid. Esteban Solari a bouclé la rencontre en touchant la cible sur un penalty pour les Chypriotes.

Le Real Madrid, qui affrontera le Bayern de Munich en demi-finales, a désormais triomphé 27 fois en 28 tentatives lorsqu'il mène après le match aller, et son attaque s'est révélée carrément trop puissante pour son adversaire négligé.

À Londres, Frank Lampard a permis à Chelsea de porter le score cumulatif de la série à 2-0 lorsqu'il a ouvert la marque du match retour en touchant la cible du point de penalty à la 21e minute.

En dépit de l'expulsion de Maxi Pereira à la 40e minute, Javi Garcia a redonné espoir au Benfica à la 85e. Cependant, Raul Meireles a fait vibrer les cordages durant le temps ajouté pour assurer la victoire de 3-1 au cumulatif du club anglais.

«Nous avons formé le meilleur club dans chaque match, et je suis très fier de mes hommes», a confié l'entraîneur-chef de Benfica Jorge Jesus par l'entremise d'un traducteur. «Nous avons joué à 10 joueurs pendant près d'une heure, et nous étions néanmoins les meilleurs sur le terrain, nous avons fait paraître Chelsea comme étant un club ordinaire. Nous avons été punis injustement par les arbitres, de mon point de vue.»

Chelsea a atteint les demi-finales pour la première fois en trois ans, et le club anglais tentera de mettre la main sur un premier titre en Ligue des champions — le seul moyen pour qu'il soit de retour dans cette compétition très lucrative la saison prochaine.

En dépit du fait qu'ils forment le dernier club anglais en vie en Europe, les Blues n'occupent que le cinquième échelon de la Premier League. Ils sont donc exclus, pour l'instant, des quatre premières places donnant accès à la Ligue des champions l'an prochain.

Cependant, un nouveau vent de confiance semble souffler sur Stamford Bridge depuis le mois dernier, après que Andre Villas-Boas eut été congédié et que Roberto Di Matteo ait pris les commandes de l'équipe de façon intérimaire.

Ce ne fut toutefois pas une performance convaincante pour les finalistes de la compétition en 2008, qui devront être beaucoup plus solides s'ils souhaitent vaincre le Barça — quadruple champion de la Ligue des champions — et leur joueur-étoile Lionel Messi, dans une reprise de la demi-finale de 2009.

«Tout le monde a des comptes à régler avec eux, a commenté Lampard. Ils forment le meilleur club au monde. Ils seront les favoris, mais on croit vraiment en nos moyens. Nous devrons offrir notre meilleure performance, et nous croyons que nous serons en mesure de le faire.»

PLUS:pc