NOUVELLES

Canada: suppression de 650 postes à la chaîne publique Radio-Canada

04/04/2012 12:14 EDT | Actualisé 04/06/2012 05:12 EDT

La chaîne Radio-Canada/CBC, premier diffuseur internet, radio et télévision public du pays, a annoncé mercredi la suppression de 650 postes, l'introduction de publicité dans certaines chaînes radio et des coupures dans son service international.

Le gouvernement avait annoncé la semaine dernière, lors du dépôt du budget, la réduction de plus de 10% sur trois ans de l'enveloppe budgétaire de 1,1 milliard octroyée annuellement à Radio-Canada et son équivalent anglophone CBC. Les coupes vont passer de 27,8 millions de dollars (autant en dollars américains) cette année, à 69,6 millions en 2013-2014, pour atteindre 115 millions à l'horizon 2014-2015, selon les données du budget. A quoi s'ajoutait le renouvellement d'un financement spécial de 60 millions de dollars par année.

Les patrons de la chaîne publique, l'équivalent canadien de la BBC, ont détaillé mercredi l'impact de ces coupures. Radio-Canada/CBC éliminera 650 postes sur trois ans - 475 cette année, 150 l'année prochaine et le reste en 2014 - ce qui représente près de 7% de la main-d'oeuvre du diffuseur, a indiqué le président de la société Hubert Lacroix, lors d'une conférence téléphonique.

Les salaires représentent actuellement environ 60% du budget du diffuseur public au Canada, qui avait déjà supprimé environ 800 emplois en 2009 lors de la dernière vague de compressions budgétaires.

De la publicité fera aussi son apparition sur les chaînes radio musicales Espace Musique et CBC Radio 2, mais pas sur les deux grandes chaînes radio d'information, a indiqué ce haut responsable.

Radio-Canada/CBC diffuse de la publicité sur ses nombreuses chaînes télés, généralistes comme spécialisées, anglophones et francophones, mais la ré-introduction de publicités à la radio, abolie en 1974, était perçue comme un tabou.

"Nous sommes très conscients du changement important que cela représente. Ceci étant dit, cette décision est motivée par la nécessité de générer de nouveaux revenus et d'absorber en partie les coupures qui nous sont imposées", a déclaré Louis Lalande, vice-président aux services français.

Radio-Canada International (RCI), qui diffuse à l'étranger, abandonnera son service en portugais destiné au Brésil et en russe, mais maintiendra sa programmation en français, anglais, espagnol, arabe et mandarin.

Cette chaîne radiophonique, sorte de RFI canadien, changera également de plate-forme. Le diffuseur public abandonnera la diffusion par ondes courtes et via satellite pour se consacrer uniquement au web.

gl/jl/sj

PLUS:afp