NOUVELLES

Valeant Pharmaceuticals: le siège social déménage de Mississauga à Laval

03/04/2012 10:51 EDT | Actualisé 03/06/2012 05:12 EDT

LAVAL, Qc - L'entreprise pharmaceutique Valeant transférera son siège social de Mississauga, en Ontario, à Laval, et bénéficiera pour ce faire d'un coup de pouce du gouvernement du Québec.

Le premier ministre Jean Charest a annoncé mardi à Laval qu'une aide de 6 millions $ serait accordée à l'entreprise, qui possède notamment les produits de soins du Laboratoire Dr Renaud.

De ces 6 millions $, 2,5 millions $ proviendront d'un prêt sans intérêt et 3,5 millions $ d'une subvention non remboursable d'Investissement Québec.

Le projet vaut globalement 20 millions $, mais 38 millions $ pour l'entreprise, si l'on tient compte de ses coûts de fermeture en Ontario, a expliqué le président de Valeant Canada, Thomas Schlader.

Avec ces 20 millions $, l'usine de la filiale Laboratoire Dr Renaud, à Laval, sera agrandie; un centre de «cosméceutique et de dermatologie» sera établi et le «siège social mondial» de Valeant Pharmaceuticals International sera déménagé de Mississauga à Laval.

Le président-directeur général de Valeant , J. Michael Person, l'a admis d'emblée: sans l'aide financière de Québec, il n'aurait pas ainsi investi ici.

«On a deux raisons (pour être venus ici): l'excellent soutien qu'on a obtenu du gouvernement du Québec; sans ça, on ne serait pas ici. On trouve aussi que l'environnement de travail est bien. Le talent est ici au Québec dans les sciences de la vie et l'industrie pharmaceutique. C'est un excellent endroit pour voir croître notre compagnie», a-t-il commenté en anglais.

Seulement 50 emplois seront ainsi créés, dont 10 à 15 postes de professionnels, mais ils s'ajouteront aux 276 emplois permanents à Laval.

L'entreprise affirme dans son communiqué que «les grandes décisions seraient désormais prises» à son siège social de Laval et que «le conseil d'administration s'y réunirait de façon régulière pour y prendre des décisions clés».

Le président de Valeant Canada, Thomas Schlader, ne voit aucun problème dans le fait de travailler en français au Québec.

«Aucune difficulté. J'ai des réunions de gestion où ça se passe en anglais et en français. On va dans les deux langues. Dans les réunions de vente, même, on parle dans les deux langues. La langue de travail ne pose aucune problématique pour nous. La majorité de mes gestionnaires sont parfaitement bilingues», a-t-il rapporté.

Valeant Pharmaceuticals International emploie 8000 personnes dans plusieurs pays. Elle fait de la conception, fabrique et commercialise des produits pharmaceutiques et dermatologiques.

PLUS:pc