NOUVELLES

Une bombe explose devant le bureau d'un ancien premier ministre grec

03/04/2012 06:35 EDT | Actualisé 03/06/2012 05:12 EDT

ATHÈNES, Grèce - Une petite bombe artisanale a explosé mardi à l'extérieur du bureau de l'ancien premier ministre grec Costas Simitis, provoquant un incendie dans l'édifice, selon la police. Personne n'a été blessé.

Aucun groupe n'a revendiqué la responsabilité de l'attaque, survenue au cinquième étage d'un immeuble résidentiel du centre d'Athènes. La police a indiqué n'avoir reçu aucun avertissement avant l'attaque, mais les incendies criminels provoqués par des groupes anarchistes sont courants dans la capitale grecque.

Les précédentes attaques impliquaient des bonbonnes de gaz. Selon la police, la plus récente bombe était fabriquée avec ce type de matériel. Près de 30 pompiers ont été dépêchés sur les lieux pour maîtriser l'incendie.

La police grecque a accru sa surveillance en prévision des élections générales, prévues à la fin du mois d'avril ou au début du mois de mai, après une hausse des crimes violents attribuée à la grave crise économique que traverse le pays.

M. Simitis, un socialiste, a été premier ministre de 1996 à 2004. Son bureau a déjà été la cible d'un incendie criminel en 2010. Un groupe appelé Action pour la libération révolutionnaire avait revendiqué l'attaque.

Le porte-parole du gouvernement, Pantelis Kapsis, a dénoncé l'attaque de mardi.

«Ceux qui tentent de gâcher l'atmosphère politique à l'approche des élections générales échoueront», a dit M. Kapsis. «La démocratie ne peut être terrorisée.»

PLUS:pc