NOUVELLES

Le parrain du plus important réseau de trafic humains au Canada condamné

03/04/2012 10:33 EDT | Actualisé 03/06/2012 05:12 EDT

OTTAWA, 3 avr 2012 (AFP) - Le parrain du plus important réseau connu de trafic d'êtres humains de l'histoire canadienne, mis en place par une famille d'immigrants hongrois, a été condamné mardi à neuf ans de prison, a indiqué le ministère de la justice de la province d'Ontario.

Ferenc Domotor, 49 ans, avait plaidé coupable la semaine dernière dans un tribunal d'Ontario à des accusations notamment de trafic d'humains, un crime reconnu depuis 2005 par le code pénal canadien, mais la justice n'avait pas encore prononcé de sentence.

Sa peine sera ramenée à environ quatre ans et demi en raison du temps déjà écoulé en prison qui compte pour double dans le système judiciaire canadien et de ses aveux. "Je m'excuse pour tout", a-t-il déclaré via son interprète lors de la sentence à la cour de Hamilton, ville industrielle de l'Ontario, selon les médias locaux.

M. Domotor avait promis de l'emploi au Canada à des habitants de sa ville d'origine de Papa, en Hongrie, mais a confisqué leur passeport à leur arrivée en sol canadien, les a forcés à travailler de longues heures sans rémunération sur ses chantiers de construction de la région de Hamilton et à dormir dans des sous-sol miteux. À au moins trois occasions, des victimes ont été battues.

Ce Rom arrivé au Canada en 1998 alors qu'il faisait face à des accusations d'extorsion dans son pays d'origine avait embrigadé au moins 19 personnes dans ce réseau mené par une douzaine de membres de sa famille ayant aussi plaidé coupable dans cette affaire, dont son frère Jozsef, son fils Ferenc Jr et sa femme Gyongi Kolompar.

Le groupe louait aussi les services de leurs esclaves professionnels à des entrepreneurs locaux en percevant leur salaire et touchait à leur place leurs allocations gouvernementales. La police canadienne a découvert ce réseau à la suite d'une plainte d'une des victimes à un entrepreneur local.

Ferenc Domotor Sr détient le statut de résident permanent au Canada mais pas celui de citoyen.