NOUVELLES

Molson Coors fait l'acquisition de StarBev pour près de 3,5 milliards $ US

03/04/2012 07:22 EDT | Actualisé 03/06/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La société Molson Coors (TSX:TPX.A) paiera près de 3,5 milliards $ US pour acquérir l'entreprise StarBev qui exploite des brasseries en Europe centrale et orientale.

Le brasseur canado-américain ajoutera ainsi plus de 20 marques de bière à son éventail de produits.

Après la conclusion de la transaction, StarBev sera exploitée en tant qu'unité administrative distincte au sein de Molson Coors et conservera son siège social en République tchèque.

Molson Coors mettra la main sur neuf brasseries employant 4100 employés.

StarBev, qui fait partie des trois principaux joueurs dans neuf pays, compte des marques comme Borsodi, Kamenitza, Bergenbier, Ozusko, Jelen et Niksicko. Elle distribue également des marques telles que Stella Artois, Beck's, Hoegaarden, Löwenbräu et Leffe.

StarBev cadre «parfaitement» dans la stratégie de l'entreprise qui permettra une croissance sur trois à cinq ans — de même qu'un accès à Molson Coors à un marché «des plus attrayants» en Europe de l'Est, a fait valoir le chef de la direction Peter Swinburn.

«Nous estimons que cette acquisition arrive à point nommé», a-t-il soutenu en conférence téléphonique.

Faisant valoir sept trimestres de croissance économique dans la région ayant éclipsé le reste de l'Europe, M. Swinburn a affirmé que la consommation de bières devait y croître de deux à trois points de pourcentage par année.

L'entente offrira à Molson Coors de meilleures occasions de croissance, particulièrement en République tchèque, pays qui compte la plus grande consommation de bière par habitant au monde. Mais la consommation de bière dans ces nouveaux marchés a été volatile au cours des récessions passées.

«Ils ont souffert de l'effondrement financier mais ils ont plutôt bien rebondi», a argué M. Swinburn.

Bien que les marques reconnues en Amérique du Nord Coors Light et Molson Canadian débarqueront éventuellement en Europe de l'Est, le chef de la direction a affirmé que l'attention sera d'abord portée sur la marque Carling établie au Royaume-Uni.

«Nous avons connu notre part de succès avec Carling en Ukraine et nous ne voyons pas pourquoi cette réussite ne pourrait pas se transposer dans au moins certains de ces marchés», a énoncé M. Swinburn.

La bière tchèque Staropramen pourrait éventuellement trouver sa place au Canada.

Molson Coors (TSX:TPX.B) s'attend à ce que l'entente augmente ses bénéfices au cours de la première année complète d'activités et résulte en 50 millions $ en synergies d'ici 2015, reflétant une combinaison de réductions de coûts et de croissance des affaires.

Le pourcentage des revenus du brasseur à l'extérieur des États-Unis, du Canada et du Royaume-Uni augmentera de quelque pour cent à 14 pour cent, «un virage significatif et sain», a ajouté le chef de la direction.

StarBev comptait des ventes totalisant environ 1 milliard $ US l'année dernière et avait généré des profits de 322 millions $ US, après ajustements.

L'acquisition a toutefois reçu un accueil plutôt froid de Moody's. L'agence de notation a abaissé sa cote des filiales de Molson Coors d'un cran, à Baa2, avec des perspectives stables.

«Nous estimons que Molson Coors fera face à des défis dans l'intégration des activités de StarBev et l'administration d'une série de marchés qui sont à différents niveaux de développement en termes de maturité», a affirmé la vice-présidente principale de Moody's, Linda Montag.

La transaction devrait se conclure au deuxième trimestre de 2012. Elle est assujettie à l'approbation des autorités européennes de la concurrence.

PLUS:pc