NOUVELLES

Le Barça et le Bayern atteignent les demi-finales de la Ligue des champions

03/04/2012 06:42 EDT | Actualisé 03/06/2012 05:12 EDT

LONDRES - Lionel Messi a propulsé le FC Barcelone en demi-finales de la Ligue des champions pour la cinquième saison consécutive, mardi, et il en a profité pour devenir le marqueur le plus prolifique de l'histoire de la compétition au cours d'une même campagne.

L'attaquant argentin a inscrit deux filets sur des penalties en première demie et Andres Iniesta a complété la marque pour le Barça, qui a défait l'AC Milan 3-1 après avoir fait match nul de 0-0 lors du match aller en Italie.

«Parfois l'arbitre fait trop de concessions, a confié l'entraîneur-chef de l'AC Milan Massimiliano Allegri. J'ignore si ç'a changé l'allure de la rencontre. On a commis une erreur sur le premier penalty, mais il a aidé (le Barça) sur le deuxième. Ce n'est jamais facile contre eux.»

«Tu peux dire tout ce que tu veux à propos des arbitres, mais ça fait cinq demi-finales de suite, les fruits de notre talent et de notre travail acharné, a répliqué l'entraîneur-chef catalan Pep Guardiola. On méritait plus que de simplement accéder au prochain tour, donc je suis satisfait.»

Il s'agissait du 14e filet de Messi cette saison en Ligue des champions, surpassant ainsi le total de Ruud van Nistelrooy réalisé en 2002-03.

Par ailleurs, Ivica Olic a aussi touché la cible à deux reprises, mardi, pour permettre au Bayern de Munich de rejoindre l'autre club gagnant de quatre titres en Ligue des champions — le FC Barcelone — en demi-finales.

Le Bayern a répété son score de 2-0 réalisé lors du match aller contre l'Olympique de Marseille pour afficher un score cumulatif de 4-0.

Cela signifie donc qu'il n'y a plus de club français sur la scène européenne après l'élimination de l'Olympique.

Déjà victorieux 2-0 à l'aller au stade vélodrome, le quadruple champion d'Europe bavarois, inspiré par un excellent Franck Ribéry, a rapidement fini le travail grâce à un doublé d'Olic avant la pause (13e et 37e). De son côté, Marseille a eu quelques occasions de marquer mais, à la différence de son tombeur, a manqué de conviction.

«Nous avons démontré de l'autorité, et au bout du compte nous méritions de l'emporter, même si Marseille a créé les premières occasions de marquer, a déclaré l'entraîneur-chef du Bayern Jupp Heynckes. Dans l'ensemble, on a joué un match très intelligent.»

En demi-finale, le Bayern de Munich affrontera probablement le Real Madrid. Le leader de la Liga espagnole, qui recevra mercredi soir l'Apoel Nicosie, a pratiquement assuré sa qualification en s'imposant (3-0) à l'aller à Chypre.

«Quatre buts contre Marseille, la demi-finale contre le Real. C'est très bon pour la tête, pour la confiance», a dit Ribéry.

Par ailleurs, Chelsea affrontera le FC Barcelone dans le carré d'as si le club londonien peut préserver son avance de 1-0 contre Benfica.

Mais en raison de la domination des troupiers de Guardiola en Europe, le Barça semble en voie de devenir la première équipe à défendre avec succès son titre de la Coupe européenne depuis la naissance de la Ligue des champions, en 1992-93.

Pour leurs adversaires, il s'agira toutefois de couvrir étroitement Messi, qui a déjà inscrit 58 buts cette saison toutes ligues confondues.

PLUS:pc