NOUVELLES

Bilan routier: 39 victimes à Montréal en 2011, comparativement à 38 en 2010

03/04/2012 10:47 EDT | Actualisé 03/06/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Même s'il y a eu une collision mortelle de moins à Montréal en 2011, le bilan routier s'est alourdi au cours de la dernière année pour atteindre 39 victimes, soit une de plus qu'en 2010.

C'est ce qui ressort du Bilan annuel de la sécurité routière dévoilé mardi par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), qui indique que 28 des 37 collisions mortelles se sont produites à une intersection.

Quinze accidents ont été causés par des conducteurs qui n'avaient pas cédé le passage, 10 ont été le résultat d'un non-respect d'un feu de circulation et quatre sont survenus lorsqu'un piéton ne traversait pas à l'intersection.

Dix-huit piétons, soit un de moins qu'en 2010, sont décédés au cours de la dernière année, ce qui représente 47 pour cent des victimes de collisions mortelles. Le SPVM note que les piétons âgés sont toujours à risque, puisque 12 des victimes étaient âgées de 65 ans et plus.

Le nombre de blessés graves a toutefois diminué en 2011, passant de 269 à 251, alors que 12 piétons ont subi des blessures importantes, comparativement à 125 en 2010.

Du côté des cyclistes, le nombre de décès est demeuré inchangé en 2011, avec quatre victimes, même si le nombre de blessés graves a augmenté pour atteindre 32.

Quant aux constats émis pour des infractions au Code de la sécurité routière par des policiers, leur nombre a fortement diminué, passant de 463 186 en 2010 à 425 919.

-

PLUS:pc