NOUVELLES

Anciens combattants: Steven Blaney annonce des mesures pour réduire la paperasse

03/04/2012 01:52 EDT | Actualisé 03/06/2012 05:12 EDT

HALIFAX - Le ministère des Anciens Combattants apporte des changements à sa façon de payer certains services aux ex-militaires des Forces armées canadiennes.

De passage à Halifax mardi, le ministre Steven Blaney a annoncé la mise en place pour les vétérans d'un paiement forfaitaire unique qui couvrira les coûts des services d'entretien ménager et d'entretien du terrain.

Les bénéficiaires du Programme pour l'autonomie des anciens combattants (PAAC) n'auront plus à soumettre de reçus pour ces deux services, a souligné M. Blaney. Certains ex-militaires devaient patienter plusieurs semaines avant d'être remboursés par le ministère.

Le ministre a mentionné que les prestataires empocheraient à l'avance l'argent pour ces services, ce qui leur évitera d'avoir à fournir systématiquement leurs reçus pour l'entretien ménager et l'entretien de leur terrain.

Seuls ces deux services sont visés par les changements, et le montant maximal offert aux anciens combattants pouvant s'en prévaloir est de 9991 $ par année.

Le fait de diminuer le temps de traitement des demandes permettra de libérer les ressources nécessaires pour offrir un soutien constant aux anciens militaires, a souligné le ministre Blaney.

Les modifications sont apportées dans le cadre d'un exercice de réduction de la paperasse, a-t-il expliqué, ajoutant que cela faciliterait l'accès des anciens combattants à ces services.

Mais de tels changements pourraient se traduire par une restructuration des ressources humaines, a-t-il poursuivi. Des rencontres sont prévues au cours des prochaines semaines avec le personnel afin de faire le point le plan prévu par le ministère, a ajouté M. Blaney.

Les prestations — qui seront versées deux fois par année à compter de cet automne — seront calculées selon les besoins du prestataire et les tarifs en vigueur dans sa ville.

Les anciens combattants se plaignent depuis longtemps de la complexité de la paperasse qu'ils doivent remplir pour se prévaloir des services offerts par le ministère.

Un ancien combattant, Hank Einarson, a applaudi à l'annonce du ministre Blaney. «J'ai parfois entendu des plaintes de couples qui étaient dans le rouge de 300 ou 400 $ avant de recevoir leur remboursement», a-t-il expliqué.

PLUS:pc