Huffpost Canada Quebec qc

Retraites: Québec veut négocier avec Ottawa, dit Bachand

Publication: Mis à jour:
Le recul de l'âge de la retraite va conduire des milliers d'aînés québécois vers l'aide sociale (AP)
Le recul de l'âge de la retraite va conduire des milliers d'aînés québécois vers l'aide sociale (AP)

MONTRÉAL - Le ministre des Finances Raymond Bachand confirme que Québec va s'asseoir avec Ottawa pour demander une compensation à cause des changements apportés à la Sécurité de la vieillesse, mais rappelle du même souffle que les gens doivent épargner davantage pour leur retraite.

De passage à Montréal lundi pour annoncer un investissement dans un hôpital, en compagnie de son collègue de la Santé Yves Bolduc, M. Bachand s'est dit «très heureux» de lire dans le budget de son homologue fédéral Jim Flaherty que celui-ci avait l'intention de compenser les provinces pour la clientèle que ces dernières devront soutenir financièrement, lorsque les changements annoncés entreront en vigueur.

Dans son budget, jeudi dernier, le ministre Flaherty a annoncé que l'âge d'admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse et du Supplément de revenu garanti passera de 65 à 67 ans, à compter d'avril 2023 jusqu'en janvier 2029.

Ce faisant, des milliers d'aînés ayant peu de revenus devront réclamer de l'aide sociale, ce qui accroîtra les coûts pour le Québec et les autres provinces.

«On a besoin d'être compensés, parce qu'effectivement, il y a une partie des gens de 65 à 67 ans qui vont être sur l'aide sociale. Je suis très heureux de voir que monsieur Flaherty a dit 'oui les provinces seront compensées'; ça, c'est écrit noir sur blanc dans son budget. Donc, il faut maintenant s'asseoir éventuellement pour discuter de ça», a indiqué le ministre québécois des Finances.

Interrogé à savoir si le Québec demanderait une «pleine» compensation, puisque le budget Flaherty n'évoque qu'une compensation, M. Bachand ne s'est pas avancé. «Le budget parle de compensation; on verra. On va s'asseoir avec eux et on va voir ce qu'ils ont en tête pour ces années-là», a-t-il dit.

Québec ne peut encore estimer ni le nombre d'aînés visés ni les montants en cause, puisque les changements proposés ne seront mis en oeuvre que dans 10 ans. «On va travailler là-dessus, mais il n'y a pas d'urgence à le faire à ce moment-ci», a dit le ministre Bachand.

Il a tout de même rappelé la tendance à favoriser le maintien au travail au-delà de 65 ans, qui existe aussi dans d'autres pays. Il a rappelé que lui-même, dans son dernier budget, a accordé une baisse de taxes sur la masse salariale aux entreprises qui gardent à leur emploi un travailleur âgé.

Il a également incité les gens à mettre davantage d'argent de côté en prévision de leur retraite pour s'assurer de disposer de revenus suffisants. «Il faut qu'on épargne pour nos retraites, tous les citoyens dans la société», a-t-il conclu.

Le ministre Bachand, en tant que député d'Outremont, assistait à l'annonce par le ministre de la Santé Yves Bolduc d'un investissement de 38,5 millions $ à l'Hôpital St. Mary, situé dans l'ouest de Montréal.

De cette somme, 30 millions $ proviendront de Québec et le reste de la fondation de l'hôpital.

L'investissement doit permettre de construire deux étages additionnels au bloc D du centre hospitalier, en plus de convertir des chambres en occupation triple en chambres en occupation simple ou double, avec salle de bain.

L'unité familiale du centre hospitalier bénéficiera aussi d'investissements pour faciliter les activités d'enseignement et cliniques, en plus de prolonger ses heures d'ouverture.

Sur le web

Ottawa repousse la retraite à 67 ans

Le recul de l'âge de la retraite ne surprend personne

« Il faut hausser l'âge de la retraite » | L'actualité

Budget Canada 2012 : l'âge de la retraite augmente à 67 ans

Âge d'admissibilité à la sécurité de la vieillesse: de la cruauté, dit un groupe

Budget 2012-2013: l'IRIS déplore des coupures improductives et le recul de l ...