Huffpost Canada Quebec qc

Primaires républicaines: le Wisconsin pourrait sceller mardi la victoire de Mitt Romney

Publication: Mis à jour:
MITT ROMNEY
. La victoire semble acquise au favori Mitt Romney. (Photo AP) | ap

WASHINGTON - La longue et âpre bataille des primaires républicaines va peut-être s'achever mardi dans le Wisconsin. La victoire semble acquise pour le favori Mitt Romney, qui pourrait enfin s'imposer comme le futur adversaire de Barack Obama. L'équipe du président sortant n'a d'ailleurs pas attendu la fin de la course pour attaquer l'ancien gouverneur du Massachusetts.

Une victoire de Mitt Romney lors de la primaire du Wisconsin mettrait presque un terme à la course à l'investiture. À ce jour, le multi-millionnaire a déjà remporté le plus grand nombre des délégués qui désigneront le candidat du parti lors de la convention nationale prévue à la fin du mois d'août à Tampa, en Floride. Il devrait donc distancer pour de bon l'ultra-conservateur Rick Santorum et l'ancien président de la Chambre des représentants Newt Gingrich.

Pendant les primaires, Mitt Romney n'a pas ménagé ses rivaux républicains. Il est désormais la cible des attaques du camp Obama, qui s'est déchaîné le week-end dernier contre celui qui a fait fortune à la tête d'un fonds d'investissement.

Le vice-président, Joe Biden, a ouvert le feu dimanche. «Je crois que le gouverneur Romney est un peu déconnecté» de la vie quotidienne des Américains moyens, a-t-il déclaré, assurant ne pas avoir vu dans le passé récent un tel candidat à la présidence «qui ne semble pas comprendre, d'après ce qu'il dit, ce que pensent les citoyens ordinaires des classes moyennes et ce qui les préoccupe».

Les démocrates l'ont aussi attaqué sur son manque d'expérience en politique étrangère, répondant à ses propos sur la Russie qu'il a qualifiée «d'ennemi géopolitique numéro un» des États-Unis.

«Je crois que c'est un peu daté de regarder en arrière plutôt que d'être réalistes sur les points d'accord et de désaccord», a observé la secrétaire d'État Hillary Clinton.

«Il a juste l'air d'être mal informé ou bloqué dans la mentalité de la guerre froide», a résumé Joe Biden pour enfoncer le clou.

Peu à peu, le camp républicain se tourne lui aussi vers la bataille de novembre. De nouveaux ténors du parti se sont rangés derrière Mitt Romney, soucieux de mettre fin à une course qui, plus elle s'éternise, risque de faire du tort au parti.

«Je crois qu'il y a des chances écrasantes qu'il (Romney) soit notre candidat», a affirmé dimanche le chef de la minorité républicaine au Sénat, Mitch McConnell. «Il me semble que nous sommes dans les dernières phases de bouclage de sa nomination. Et la plupart des républicains du Sénat le soutiennent ou considèrent, comme moi, qu'il faut tourner notre attention vers la campagne de l'automne et commencer à présenter nos arguments contre le président des États-Unis.»

Pour l'heure, Mitt Romney n'a pas réussi à convaincre son principal concurrent, Rick Santorum, d'abandonner de la course. L'ancien sénateur de Pennsylvanie a expliqué qu'il n'allait pas abandonner juste parce que l'élite du parti pense qu'il faut «faire avaler de force» Mitt Romney aux électeurs. Mais le Wisconsin sera sans doute la dernière chance de M. Santorum de montrer sa force dans «l'Amérique profonde».

Après avoir sillonné le Wisconsin pendant plus d'une semaine, Rick Santorum devrait retourner la veille du scrutin en Pennsylvanie, qui votera dans un peu plus de trois semaines. Il a lui-même admis que les résultats du Wisconsin mardi enverraient un «signal fort» de la direction que prendra la course à l'investiture.

Le Maryland et le District de Columbia, où se trouve la capitale, Washington, votent également mardi.

Mitt Romney a déjà remporté 54 pour cent des délégués en jeu depuis le début de la course à l'investiture et semble bien parti pour franchir la barre des 1144 délégués nécessaires pour remporter la convention en août.

Sur le web

Dans le Wisconsin, les Républicains sur les lieux de leur ...

Rick Santorum remporte la primaire républicaine de Louisiane

Le sénateur de Floride Marco Rubio soutient à Mitt Romney

Mitt Romney remporte l'Illinois dans la course des primaires ...

Marco Rubio apporte son soutien à Mitt Romney

Primaires républicaines: Romney revendique la victoire à Guam

Romney drague les ténors républicains