NOUVELLES

PAPE: les perspectives du Canada sont incertaines en 2012, dit PwC

02/04/2012 09:51 EDT | Actualisé 02/06/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le marché canadien des premiers appels publics à l'épargne (PAPE) manque cruellement de tonus après un des trimestres où son activité a été la plus faible de mémoire récente, et les perspectives pour le reste de 2012 sont incertaines, a indiqué lundi la firme PwC.

Alors qu'il n'y a pas eu un seul PAPE à la Bourse de Toronto, a ajouté PwC par voie de communiqué, le total des capitaux frais mobilisés sur les bourses canadiennes a péniblement atteint les 20 millions $ avec 13 nouvelles émissions au premier trimestre de 2012. Cela représente le troisième résultat trimestriel le plus faible des dix dernières années. Seuls le quatrième trimestre de 2008 (2 millions $) et le premier trimestre de 2009 (2,5 millions $) avaient enregistré des produits plus faibles.

Les résultats du premier trimestre de 2012 s'inscrivent dans le prolongement des faibles niveaux d'activité du dernier trimestre de 2011 où les marchés ont été freinés par la crise de la dette européenne et par la volatilité boursière extrême, a estimé Alain Michaud, leader des Services des premiers appels publics à l'épargne de PwC à Montréal.

Une seule émission de 25 millions de dollars à la Bourse de Toronto au quatrième trimestre et une activité réduite à la Bourse de croissance de Toronto se sont traduites par un produit d'à peine 52 millions $ en 10 nouvelles émissions sur toutes les bourses canadiennes au cours des trois derniers mois de 2011, a-t-il ajouté.

Les résultats des PAPE du premier trimestre de 2012 représentaient 10 pour cent de ceux de la même période en 2011, où 13 nouvelles émissions, dont deux à la Bourse de Toronto, avaient permis de réunir plus de 198 millions $.

La résolution de la crise en Grèce devrait normalement aider le marché à retrouver son optimisme et atténuer la volatilité, selon M. Michaud, mais cela ne facilite pas pour autant les prévisions du marché des premiers appels publics à l'épargne pour le reste de l'année.

PLUS:pc