NOUVELLES

Le TSX grimpe avec les signaux encourageants de la Chine et des États-Unis

02/04/2012 04:51 EDT | Actualisé 02/06/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a commencé le deuxième trimestre du bon pied, encouragée par la publication de données en provenance du secteur de la fabrication semblant indiquer que la reprise économique mondiale se poursuit, lentement mais sûrement.

Un rapport a laissé entrevoir un atterrissage en douceur pour l'économie chinoise, tandis qu'un autre a laissé croire que le secteur manufacturier américain continuait à croître. Un troisième a cependant donné l'impression que la zone euro était en train de glisser en récession.

L'indice composé S&P/TSX a bondi de 114,88 points à 12 507,06 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV s'est emparée de 3,39 points à 1569,79 points.

«Les données émises ce matin ont été assez bonnes et nous ont donné une bonne indication de ce qui se passe à travers le monde du côté du secteur de la fabrication», a noté Craig Fehr, stratège des marchés canadiens chez Edward Jones à St. Louis.

«À l'extérieur des données nationales, les chiffres en provenance des États-Unis et de la Chine seront clairement les plus importants vecteurs pour l'économie canadienne et ses marchés.»

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,73 cent US à 100,98 cents US.

Les marchés américains ont aussi progressé après que l'institut des gestionnaires en approvisionnement eut affiché des données témoignant d'une expansion en accélération. Son indice manufacturier s'est établi à 53,4 points pour le mois de mars, ce qui s'est avéré plus élevé que prévu. Toute lecture supérieure à 50 points signale une expansion.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 52,45 points à 13 264,49 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a grimpé de 28,13 points à 3119,7 points et que l'indice élargi S&P 500 s'est adjugé 10,43 points à 1418,9 points.

Entre-temps, le gouvernement chinois a annoncé que son indice officiel des gestionnaires en approvisionnement, un baromètre de l'activité économique, avait grimpé à 52,1 points, son plus haut niveau en près d'un an.

Cependant, l'indice manufacturier de HSBC pour la Chine, même s'il a été révisé à 48,3 points par rapport à 48,1 points initialement, reste sous la barre des 50 points — ce qui signale une contraction — pour un cinquième mois consécutif.

«Prises ensemble, ces deux mesures pointent vers une économie chinoise qui s'apprête à faire un atterrissage en douceur», a commenté Jennifer Lee, économiste principale chez BMO Marchés des capitaux.

La croissance économique chinoise a été une importante source de soutien pour l'économie mondiale, qui se remet toujours de la crise financière de 2008 et de la récession qui l'a suivi. L'énorme appétit chinois pour les matières premières a fait grimper le cours du pétrole et des métaux, ce qui a profité aux actions liés aux matières premières à la Bourse de Toronto.

Cependant, le parquet torontois n'a connu qu'une croissance de 3,65 pour cent depuis le début de l'année, affichant un certain retard sur d'autres places boursières. Le marché torontois a été plus touché par le ralentissement de l'économie chinoise et la dégradation des conditions en Europe.

Le Dow Jones a grimpé de 8,1 pour cent jusqu'à maintenant cette année, tandis que les titres technologiques ont fait croître le Nasdaq de près de 19 pour cent et que le S&P 500 s'est emparé de 12 pour cent.

À Toronto, le secteur des métaux de base a bondi lundi de 1,58 pour cent, le cours du cuivre ayant gagné 10 cents US à 3,92 $ US la livre à New York. Le titre de Teck Resources (TSX:TCK.B) s'étant adjugé 1,06 $ à 36,67 $ pendant que celui de First Quantum Minerals (TSX:FM) s'est apprécié de 30 cents à 19,32 $.

Le secteur torontois de l'énergie a progressé de 1,2 pour cent, le cours du pétrole brut ayant pris 2,21 $ US pour terminer à 105,23 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. L'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a gagné 69 cents à 33,75 $, tandis que celle de Suncor Énergie (TSX:SU) a grimpé de 61 cents à 33,20 $.

Le cours du lingot d'or s'est raffermi avec une hausse de 7,80 $ US à 1679,70 $ US l'once à New York. Le secteur aurifère de Toronto a pris environ un pour cent, l'action de Barrick Gold (TSX:ABX) ayant avancé de 51 cents à 43,86 $, tandis que celle de Goldcorp (TSX:G) a pris 81 cents à 45,77 $.

PLUS:pc