NOUVELLES

Jennifer Stoddart demande une meilleure protection des infos sur les voyageurs

02/04/2012 05:20 EDT | Actualisé 02/06/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Les commissaires à la protection de la vie privée au Canada demandent à nouveau que les informations personnelles soient protégées, alors qu'Ottawa va de l'avant avec le projet d'établissement d'un périmètre de sécurité avec les États-Unis.

La commissaire à la protection de la vie privée du Canada, Jennifer Stoddart, a réitéré son avertissement en ce sens, lundi, au nom de ses homologues provinciaux, alors que le premier ministre Stephen Harper rencontrait le président américain Barack Obama et le président mexicain Felipe Calderon, à Washington.

MM. Harper et Obama ont annoncé en décembre dernier une nouvelle entente concernant le «périmètre de sécurité» conçu pour accélérer le flux des échanges via le 49e parallèle, tout en protégeant le continent des menaces terroristes.

Le partage d'informations sur les déplacements des voyageurs entrant et sortant des deux pays constitue une section clé de l'entente.

Selon Mme Stoddart, le gouvernement fédéral doit s'assurer que les normes et les valeurs prévues dans les lois canadiennes sur la protection de la vie privée ne seront pas sapées dans le processus.

Les détails de l'entente seront connus au cours des mois et des années à venir.

La commissaire fédérale a noté que des recommandations présentées par son bureau l'été dernier n'avaient pas été incluses dans l'annonce de décembre, et qu'elles devraient faire partie de l'entente, alors que la touche finale est apportée aux détails sur la protection de la vie privée d'ici la date limite du 30 mai.

La commissaire suggère notamment que les informations sur les Canadiens soient stockées ici au pays, et qu'elles soient protégées par les lois canadiennes. Mme Stoddart presse également le gouvernement pour qu'il mette en place un mécanisme de révision des dossiers, afin de corriger toute information erronée dans les renseignements partagés avec les États-Unis.

La commissaire souhaite par ailleurs que le gouvernement s'engage davantage à travailler de concert avec les commissaires provinciaux et les organismes civils pour la mise au point de l'entente.

PLUS:pc