NOUVELLES

Colombie: les FARC libèrent les derniers policiers et soldats retenus en otages

02/04/2012 06:59 EDT | Actualisé 02/06/2012 05:12 EDT

VILLAVICENCIO, Colombie - Le principal groupe rebelle de Colombie a libéré les derniers policiers et soldats qu'il retenait en otages, a annoncé le Comité international de la Croix-Rouge, lundi.

Les six policiers et les quatre soldats ont tous passé 12 ans en captivité dans la jungle après avoir été capturés au combat par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Leur libération est un signe du succès des efforts de paix engagés avec le plus ancien et le plus puissant groupe de guérilla en Amérique latine.

Une porte-parole de la Croix-Rouge, Maria Cristina River, a déclaré aux journalistes réunis à l'aéroport de Villavicencio, dans l'est de la Colombie, que le groupe d'otages était en route vers un hélicoptère de l'armée brésilienne qui les attend dans la jungle. L'hélicoptère, prêté par le Brésil pour cette mission, a été peint aux couleurs de la Croix-Rouge.

Les FARC avaient annoncé le 26 février la libération prochaine des 10 otages, ainsi que la suspension des enlèvements contre rançon comme source de revenus.

Le président colombien, Juan Manuel Santos, n'a pas immédiatement commenté la libération des otages. Il avait précédemment indiqué qu'avant d'accepter d'ouvrir des négociations de paix formelles avec les FARC, il voulait d'abord avoir la preuve que le groupe rebelle a cessé les enlèvements et qu'il est sincère dans sa volonté de cesser les hostilités.

La mission de libération a été organisée par l'ancienne sénatrice colombienne Piedad Cordoba, une amie du président vénézuélien Hugo Chavez, qui a joué le rôle de médiatrice dans la libération de 20 otages des FARC depuis janvier 2008.

Les autorités colombiennes ne savent pas exactement combien d'otages les FARC détiennent toujours, mais il y en aurait au moins six, dont quatre travailleurs chinois enlevés en juin dernier.

L'association citoyenne colombienne Fundacion Pais Libre a établi une liste d'au moins 400 personnes enlevées ou détenues contre leur gré par les FARC depuis 1996, et qui n'ont jamais été libérées ni retrouvées.

PLUS:pc