NOUVELLES

CAE décroche des contrats d'une valeur de 90 millions de dollars

02/04/2012 10:20 EDT | Actualisé 02/06/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - La firme montréalaise CAE (TSX:CAE) a affiché lundi son plus grand nombre de ventes de simulateurs d'aéronefs civils en quatre ans, surpassant les attentes avec 37 dispositifs vendus au cours de l'exercice financier 2012.

L'entreprise spécialisée en modélisation, simulation et formation pour les secteurs de l'aviation civile et de la défense a annoncé avoir décroché des contrats totalisant plus de 90 millions $ pour la vente de sept simulateurs dans le cadre d'ententes distinctes avec différents transporteurs aériens du monde.

Le nombre total de simulateurs vendus pour l'exercice financier est environ 30 pour cent plus élevé que celui de l'an dernier, en plus d'égaler les ventes réalisées en 2008.

«Le nombre de ventes de simulateurs enregistrées au cours du dernier exercice est le reflet de notre présence mondiale dans toutes les régions du monde», a indiqué par voie de communiqué le président du groupe des produits de simulation, de formation et de services associés au civil, Jeff Roberts.

«Près de 60 pour cent des commandes reçues au cours de cet exercice proviennent de l'Asie et de l'Australie, 16 pour cent du Moyen-Orient et de l'Afrique, 16 pour cent de l'Amérique et huit pour cent de l'Europe.»

CAE fournira un simulateur de vol ATR72-500 à Air Algérie, un simulateur Boeing 737NG à Emirates-CAE Flight Training à Dubaï, aux Émirats arabes unis, deux simulateurs Airbus A320 au nouveau centre de formation de la coentreprise Interglobe-CAE à Delhi, en Inde, un simulateur Embraer ERJ-190 à Zhuhai Flight Training Centre à Zhuhai, en Chine et deux simulateurs à des clients dont l'identité demeure confidentielle.

Les analystes s'atteignaient à ce que les ventes de simulateurs atteignent le nombre de 35 pendant l'exercice financier 2012.

Bien que de nombreuses commandes proviennent de ses coentreprises, CAE a indiqué que la présence de simulateurs de vol supplémentaires permettrait d'augmenter la demande pour les dispositifs de formation en aviation.

Les simulateurs pour le secteur de l'aviation civile sont un indicateur de tendance pour les chiffres d'affaires et les marges, qui ont commencé à accélérer il y a six mois.

Selon l'analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, le nombre importants de commandes durant l'exercice 2012 entraînera une forte croissance des revenus pendant les 12 à 18 prochains mois, en plus de générer des marges d'exploitation de plus de 20 pour cent.

«Les perspectives pour les secteurs civils de l'entreprise demeurent solides, et nous croyons qu'ils seront les principaux vecteurs de croissance pendant l'exercice 2013», a-t-il écrit dans un rapport.

L'action de CAE continue d'être victime des craintes concernant le marché militaire, qui a fait l'objet de coupes gouvernementales pour réduire les déficits.

«La croissance des recettes va sans doute ralentir, mais les craintes reliées à ce secteur sont malgré tout exagérées», a affirmé M. Doerksen, avant d'ajouter que la tendance à la hausse des ventes de simulateurs à des marchés en émergence comme l'Asie, l'Inde, le Moyen-Orient et l'Afrique se maintiendrait au cours de l'année prochaine.

L'augmentation des taux de production des avions chez Airbus et Boeing devrait également contribuer à la croissance des ventes de simulateurs.

CAE devrait fournir ses prévisions de ventes de simulateurs lorsqu'elle dévoilera les résultats financiers de son quatrième trimestre, en mai.

La firme compte plus de 7500 employés dans plus de 25 pays.

L'action de CAE a retraité lundi d'un cent à la Bourse de Toronto, où elle a clôturé à 10,22 $.

PLUS:pc