NOUVELLES

À l'approche du Tournoi des maîtres, les fleurs manquent d'éclat à Augusta

02/04/2012 07:56 EDT | Actualisé 02/06/2012 05:12 EDT

AUGUSTA, États-Unis - Il manque quelque chose au Tournoi des maîtres cette année, une présence presque aussi emblématique que le veston vert remis au vainqueur: le parcours du Augusta National n'a pas la couleur éclatante qu'on lui connaît.

Les azalées qui agrémentent la vue de rouge et de rose ont déjà perdu leur panache. Les contrastes de blanc viennent des fosses de sable, et non des cornouillers. Le printemps a été hâtif à bien des endroits cette année, incluant Augusta. Où sont donc passées toutes les fleurs?

«Je les aies vues la semaine passée et elles étaient magnifiques, a dit le champion en titre, Charl Schwartzel. Mais je me disais aussi qu'elles ne seraient pas là longtemps. Je pensais que les responsables pourraient faire quelque chose. C'est bizarre.»

Augusta National reste d'une grande beauté, avec notamment ses pins de Georgie et son gazon impeccable, mais c'est un peu comme s'il n'y avait pas de vignes à Wrigley Field.

La qualité du jeu n'en sera pas affectée. Les joueurs n'ont que de bonnes choses à dire sur l'état du terrain, et la fébrilité est grande pour le premier tournoi majeur de la saison. Tiger Woods a signé une victoire au Bay Hill il y a deux semaines, s'affichant ainsi comme favori pour l'emporter à Augusta.

Luke Donald, Rory McIlroy et Hunter Mahan sont d'autres noms mentionnés comme favoris, et Schwartzel tentera de rejoindre Woods, Nick Faldo et Jack Nicklaus parmi ceux qui ont triomphé deux fois ou plus sur l'auguste terrain.

Les amateurs auront les yeux rivés sur les petites balles blanches et non sur les floraisons, mais il y a quand même quelque chose de différent.

«Tout le monde aimerait voir les fleurs incluant nous, mais nous n'avons pas de contrôle sur Dame Nature», a dit le producteur Lance Barrow de CBS, qui diffusera le Tournoi des maîtres pour la 57e année.

PLUS:pc