NOUVELLES

Les Flyers comblent un déficit de deux buts et défont les Penguins 6-4

01/04/2012 03:54 EDT | Actualisé 01/06/2012 05:12 EDT

PITTSBURGH, États-Unis - Jakub Voracek a inscrit deux filets en troisième période pour aider les Flyers de Philadelphie à compléter leur remontée et vaincre les Penguins de Pittsburgh 6-4, dimanche.

Wayne Simmonds, Claude Giroux, Maxime Talbot et Marc-André Bourdon ont également fait bouger les cordages pour les Flyers, qui ont vu leur gardien Sergei Bobrovsky repousser 43 des 47 tirs qui ont été dirigés vers lui.

Le match pourrait s'avérer être un avant-goût de la première ronde des séries éliminatoires. L'intensité a atteint son point culminant lors d'une mêlée générale en fin de troisième période, alors que même les entraîneurs des deux équipes ne se sont pas gênés pour se crier des insultes.

Steve Sullivan — avec deux filets — James Neal et Chris Kunitz ont assuré la réplique pour les Penguins, qui n'ont pas été en mesure de s'accrocher à leur avance de deux buts. Le capitaine Sidney Crosby a ajouté deux mentions d'assistance.

Marc-André Fleury a effectué 20 arrêts dans la défaite, mais demeure tout de même à une victoire d'égaler le record de Tom Barrasso pour le plus grand nombre de gains en carrière dans l'histoire des Penguins.

Fleury aura trois autres occasions de se reprendre avant la fin du calendrier régulier, incluant le dernier match de la saison face à ces mêmes Flyers, samedi. Mais pour l'instant, les Penguins ont des détails plus importants à régler.

La semaine dernière, Pittsburgh semblait être à la veille de rejoindre les Rangers de New York au sommet dans l'Est.

Au lieu de cela, les Penguins ont perdu trois de leurs quatre dernières rencontres et ne détiennent plus qu'un point d'avance sur les Flyers au quatrième rang du classement, avec trois matchs à disputer.

L'équipe qui terminera au quatrième échelon bénéficiera de l'avantage de la glace en première ronde des séries, bien que ça pourrait ne pas être un facteur déterminant pour Philadelphie. Les Flyers présentent une fiche de 5-0 au Consol Energy Center depuis son ouverture, en octobre 2010.

L'attaquant des Flyers Claude Giroux a esquissé un sourire lorsqu'un journaliste lui a demandé si les Flyers avaient maintenant le numéro des Penguins.

«J'espère que oui parce que c'est probablement eux qu'on va affronter en séries, a-t-il répliqué. Je crois que c'est important pour nous de s'assurer qu'ils sachent que ça ne sera pas facile de nous battre, et ça devrait être très amusant.»

La frustration des Penguins s'est faite sentir en fin de match lorsque Crosby a reçu un double-échec dans le dos, gracieuseté du joueur de centre des Flyers Brayden Schenn. Crosby s'est lentement relevé et n'a pas cru bon répliquer, mais son coéquipier Arron Asham a tenté de le venger en s'en prenant à Schenn quelques minutes plus tard.

L'entraîneur des Flyers Peter Laviolette a manifesté son mécontentement à l'endroit de son opposant Dan Bylsma, pour avoir envoyé son trio d'hommes forts quelques minutes après le but de Voracek inscrit dans un filet désert, qui portait la marque à 6-3.

L'attaquant des Penguins Joe Vitale a mis en échec Daniel Brière peu de temps après la mise en jeu subséquente, ce qui a mené à une séquence chaotique au cours de laquelle les 10 joueurs présents sur la glace en sont venus aux coups.

«Ça faisait 12 minutes que ces joueurs-là n'avaient pas effectué de présence sur la patinoire, a déclaré Laviolette. C'est un geste lâche de la part de leur entraîneur. Tout simplement lâche.»

Bylsma ne l'a pas tout à fait interprété de cette façon, lui qui soutient que la mise en échec de Vitale sur Brière était légale, contrairement au coup de bâton de Schenn sur Crosby.

«C'était clairement un coup salaud, a dit Bylsma. C'était clairement un joueur qui en visait directement un autre, et longtemps après le sifflet.»

Crosby, qui a raté la majeure partie de la saison en raison de ses symptômes récurrents de commotion cérébrale, allait dans le même sens que son entraîneur.

«Le coup était assez vicieux, a commenté Crosby. Il [Schenn] a patiné sur une distance de 10 pieds entre deux sifflets [avant de venir me frapper]. Je ne sais pas. Si c'est un avant-goût de ce qui nous attend, ça risque d'être une série assez physique.»

Le défenseur de Philadelphie Nicklas Grossman a quitté pour le vestiaire en raison d'une blessure au bas du corps à la suite d'une collision au premier tiers avec Joe Vitale des Penguins, et n'a pas été en mesure de revenir au jeu par la suite.

PLUS:pc