NOUVELLES

Près de 150 pays participent à «Une Heure pour la Terre»

31/03/2012 09:55 EDT | Actualisé 31/05/2012 05:12 EDT

SYDNEY - Près de 150 pays dans le monde entier, selon le WWF, participaient samedi soir à l'opération «Une Heure pour la terre» au cours desquelles chacun était invité à éteindre la lumière entre 20h30 et 21h30. Cette opération symbolique est destinée à sensibiliser à la lutte contre le changement climatique.

Fuseau horaire oblige, les Australiens ont été parmi les premiers à participer à cette heure pour la Terre. A Sydney, où «Une Heure pour la Terre» avait été lancée en 2007, le pont Harbour et le célèbre opéra ont été plongés dans l'obscurité, comme chaque année depuis cinq ans. En Nouvelle-Zélande, les lumières de la Sky Tower d'Auckland et des bâtiments du Parlement à Wellington avaient été éteintes deux heures avant que l'opération ne débute en Australie.

Initialement organisée à Sydney seulement, l'opération s'est depuis étendue à des milliers de villes. Plusieurs centaines de monuments dans le monde, dont la Grande muraille de Chine et la Tour de Tokyo, devaient s'éteindre ce samedi soir.

En Allemagne, des militants du WWF avaient prévu d'allumer 5000 bougies vertes et bleues pour dessiner un globe terrestre devant la Porte de Brandebourg à Berlin, avant que le monument ne s'éteigne.

A Paris, les lumières de plus de 230 monuments, dont l'Arc de Triomphe, la cathédrale Notre-Dame, mais aussi des places, fontaines ou ponts, devaient rester éteintes pendant une heure. La capitale suivait ainsi le mot d'ordre "éteignons nos lumières pour y voir plus clair", jusqu'au palais de l'Elysée. L'éclairage de la Tour Eiffel ne devait lui s'interrompre que cinq minutes pour des raisons de sécurité, selon la mairie de Paris.

Selon le WWF (Fonds mondial pour la nature), basé à Washington, qui organise cette manifestation, 147 pays et territoires, dont pour la première fois la Libye, l'Algérie, le Bhoutan et la Guinée, devaient s'associer à l'opération contre 135 pays l'an dernier.

"Une heure pour la Terre 2012 est la célébration du pouvoir du peuple; le plus grand événement de masse de soutien à la planète dans le monde", a déclaré samedi à Sydney le responsable du WWF en Australie, Dermot O'Gorman, quelques heures avant le début de l'opération.

PLUS:pc