NOUVELLES

Le musée Toulouse-Lautrec d'Albi rouvrira lundi après dix ans de travaux

31/03/2012 11:48 EDT | Actualisé 31/05/2012 05:12 EDT

TOULOUSE, France - Le musée Toulouse-Lautrec d'Albi, qui abrite la plus importante collection publique au monde consacrée à l'artiste, rouvrira lundi après dix ans de travaux, avec une surface d'exposition doublée.

Situé dans le Palais de la Berbie, dans le coeur historique d'Albi, classé au patrimoine mondial de l'Unesco, le musée Toulouse-Lautrec abrite depuis 1922 un millier d'oeuvres du peintre albigeois, parmi lesquelles 215 peintures, la totalité des 31 affiches créées par l'artiste ou encore des dessins et des lithographies.

Cette collection unique a été donnée à la ville par les parents de l'artiste, le comte et la comtesse Toulouse-Lautrec, après le refus des musées parisiens de recevoir les oeuvres. Doté de la personnalité civile, le musée est le détenteur du droit moral de la totalité de cette collection.

"Le musée Toulouse-Lautrec est un musée de référence, pour sa collection d'abord, la plus importante au monde, mais aussi parce qu'il est l'héritier en nom propre d'Henri de Toulouse-Lautrec. Le fonds consacré à l'artiste compte mille numéros d'inventaire, du petit carnet d'enfance aux tableaux de l'époque majeure du peintre. Toutes les techniques qui ont intéressé Toulouse-Lautrec sont ici représentées", résume la directrice du musée et conservateur en chef du patrimoine, Danièle Devynck.

En 2001, un programme de restructuration de 40 millions d'euros a été lancé dans l'ancien palais épiscopal de la Berbie, propriété du département du Tarn. Le musée est resté ouvert la majeure partie du chantier, ses équipes ayant accompagné les opérations tranche après tranche en déplaçant la collection Toulouse-Lautrec. Il n'a fermé ses portes qu'en janvier dernier pour permettre de remettre les oeuvres sur les cimaises et aménager de nouveaux espaces.

Au terme de dix ans de travaux d'extension et de réhabilitation qui ont aussi permis de mettre au jour des pavements du XIIIe siècle et des décors peints datant de la Renaissance, c'est un musée transformé qui va donc rouvrir ses portes.

"Le musée n'avait pas à proprement parler de muséographie et n'avait surtout plus du tout des conditions de conservation correctes. Ce chantier de restructuration a permis de doubler la surface d'exposition en créant des services qui répondent à ce que doit être un musée aujourd'hui avec un auditorium, des ateliers pédagogiques, une boutique", précise Mme Devynck.

Le parcours consacré au peintre albigeois proposera sur deux niveaux une découverte chronologique illustrant les premières étapes de sa formation jusqu'à ses oeuvres tardives et une approche thématique autours des "portraits", des "maisons closes" et enfin de "la nuit parisienne et ses stars" avec notamment les toiles consacrées à la chanteuse Yvette Guilbert et à la danseuse Jane Avril.

A partir d'avril, le musée réexposera également son importante collection d'art moderne, mise à l'écart dans ses réserves durant les travaux, comptant des toiles de Bonnard, Vuillard, Dufy, Matisse, Marquet et Van Dongen ou encore des sculptures de Bourdelle, Despiau et Maillol. Dévoilée sur un étage, cette section sera enrichie par un prêt exceptionnel de deux ans du musée d'Orsay.

Avec près de 160 000 visiteurs chaque année — 180 000 en 2011 — le musée Toulouse-Lautrec d'Albi se situe parmi les premiers musées de province.

PLUS:pc