Henk Tepper libéré: il était détenu au Liban depuis un an

Publication: Mis à jour:
L'agriculteur néo-brunswickois Henk Tepper, emprisonné au Liban depuis un an, a été libéré. (Huffington Post Canada)
L'agriculteur néo-brunswickois Henk Tepper, emprisonné au Liban depuis un an, a été libéré. (Huffington Post Canada)

(Radio-Canada.ca)

L'agriculteur néo-brunswickois Henk Tepper, emprisonné au Liban depuis un an, a été libéré et doit arriver samedi après-midi à Ottawa à bord d'un avion, a affirmé la sénatrice libérale Pierrette Ringuette.

Le fermier de Drummond âgé de 44 ans était détenu au Liban depuis mars 2011 en vertu d'un mandat d'arrêt international. L'Algérie lui reproche d'avoir importé dans son territoire des pommes de terre impropres à la consommation.

Au cours des derniers mois, des politiciens canadiens, dont la sénatrice Pierrette Ringuette et le chef par intérim du Parti libéral Bob Rae, ont dénoncé à hauts cris ce qu'ils qualifient d'inaction de la part du gouvernement Harper dans ce dossier.

En entretien sur les ondes du Réseau de l'information, samedi, la sénatrice Ringuette s'est réjouie de sa libération, qu'elle attribue à « son équipe » et surtout au gouvernement libanais, qui serait « beaucoup plus honorable », selon elle, que celui du Canada.

« Le gouvernement libanais était beaucoup plus attentif et responsable au niveau de notre citoyen canadien M. Tepper que notre gouvernement fédéral, qui n'a absolument rien fait dans le dossier, sauf se cacher », a déploré Pierrette Ringuette.

Selon la sénatrice, Henk Tepper n'a pas été libéré en échange d'argent.

L'avocat de la famille Tepper accuse la GRC, qui a fermé son enquête sur l'affaire pour manque de preuve, d'avoir fourni aux autorités algériennes des informations qui auraient pu mener à l'arrestation de l'agriculteur.

Selon la GRC, il s'agit d'une pratique normale dans le cadre d'une enquête menée avec d'autres membres d'Interpol.