Pierre Cardin présente en Chine son Palais Lumière, sculpture habitable

Pierre Cardin Chine

Première Publication: 30/03/2012 06:56 Mis à jour: 30/03/2012 10:14

Pierre Cardin est en Chine pour présenter son projet de "sculpture habitable" intitulé "Palais Lumière", une tour de 240 mètres de haut qui doit être construite près de Venise en Italie et qu'il cherche à répliquer en Chine, a-t-il déclaré vendredi à l'AFP.

Cette tour qui intègre quatre hectares sur six plateformes extérieures en forme de disques comprendra dix restaurants, 1500 appartements, 50 ascenseurs, 1500 garages, des cinémas, des salles de conférence, des théâtres, des commerces, une université", a expliqué le créateur de mode et homme d'affaires.

Le bâtiment futuriste, "imaginé à partir d'un bouquet de trois tiges de fleurs" se veut également "éco-soutenable" grâce à l'utilisation de l'énergie photovoltaïque, éolienne et géothermique ainsi qu'à un verre spécial éliminant les problèmes d'effet de serre.

Le concept du "Palais Lumière" sera présenté en Chine dimanche à l'occasion d'un défilé de mode organisé par Cardin au "cube d'eau", la piscine olympique de la capitale chinoise.

L'homme d'affaires de 89 ans dit avoir réuni toutes les autorisations nécessaires en Italie pour ce projet d'1,5 milliard d'euros dont la construction doit démarrer en septembre. "Le projet est accepté. Cela a demandé quatre à cinq ans de travail", a-t-il dit.

"J'ai tenté de le faire près de Paris, mais ça ne colle pas: où trouver 50 hectares de terres en plein centre ?", a expliqué M. Cardin.

En Chine, le créateur d'origine italienne s'est rendu cette semaine sur l'île méridionale de Hainan, où il est en "négociations" pour y construire une réplique.

D'autres pourparlers sont également en cours à Xiamen (sud-est) et Qingdao (est), a indiqué son entourage.

"La Chine m'a toujours attirée par sa culture du passé, par sa politique impressionnante qui m'a surpris", a encore déclaré Pierre Cardin.

Cette semaine, un quatrième restaurant de sa chaîne Maxim's a ouvert à Hefei, la capitale de la province intérieure de l'Anhui (est). Les trois premiers sont implantés à Pékin et Shanghai.

"Ma manière de penser, c'est que le luxe ne doit pas servir seulement aux riches, aux privilégiés, mais aussi la masse", a encore déclaré M. Cardin.

L'homme d'affaires est toujours à la recherche d'un acheteur pour son groupe, qu'il a évalué l'an dernier à un milliard d'euros.

"Qui sera le successeur, la famille, les gens que j'aime ?", s'est-il interrogé. "Je veux aider les gens qui achètent, pas pour me débarrasser, mais pour ne pas attendre la mort, qui vient si vite."

boc/dif

SUIVRE LE Québec

Publié par Patrick White  |