NOUVELLES

L'entraîneur des Saints Sean Payton va déposer un appel auprès de la NFL

30/03/2012 02:50 EDT | Actualisé 30/05/2012 05:12 EDT

LA NOUVELLE-ORLÉANS - L'entraîneur des Saints de La Nouvelle-Orléans Sean Payton a décidé vendredi de déposer un appel dans l'espoir de faire réduire sa suspension d'une saison imposée par la NFL, a indiqué une source au fait du dossier.

L'agent de Joe Vitt, l'adjoint de Payton, a fait savoir par la suite que son client avait également déposé un appel. Il s'agit d'une suspension de six rencontres dans son cas.

La source a fait savoir que l'appel de Payton visera aussi de demander conseil au commissaire de la NFL Roger Goodell afin que celui-ci explique les paramètres de la suspension.

Goodell a suspendu Payton, à partir de dimanche, pour son rôle dans l'affaire des primes illégales offertes par les Saints. Ce système visait de récompenser financièrement les joueurs qui réussissaient à blesser des athlètes ciblés au sein de l'équipe adverse.

Goodell a déclaré cette semaine, à l'occasion des assises de la NFL en Floride, que Payton pourrait garder certains liens de communication avec l'équipe, sans donner plus de détails.

Le commissaire a aussi déjà dit que l'entraîneur des Saints pourrait continuer de travailler pendant le processus d'appel, mais que celui-ci serait accéléré.

Le résultat de l'appel pourrait influencer la décision de Bill Parcells de mettre fin à sa retraite afin de prendre la relève comme entraîneur par intérim. Celui-ci a dit qu'il songerait à diriger les Saints si on le lui demandait.

Lorsqu'on lui a posé à nouveau la question à l'occasion d'un match préparatoire de baseball, vendredi à Jupiter, en Floride, Parcells a refusé de répondre.

L'enquête de la NFL a permis de conclure que Payton avait initialement menti aux enquêteurs de la ligue à propos de l'existence d'un système de primes et qu'il avait demandé à ses adjoints de faire de même.

Payton a présenté ses excuses deux fois pour son rôle dans cette affaire, affirmant qu'il acceptait «toute la responsabilité» de l'instauration d'un système qui a duré trois ans sous sa gouverne.

La NFL a laissé entendre que jusqu'à 27 joueurs pourraient également être sanctionnés pour leur rôle dans cette affaire.

PLUS:pc