NOUVELLES

La poursuite de Beaver Lake contre le gouvernement pourra continuer

30/03/2012 02:38 EDT | Actualisé 30/05/2012 05:12 EDT

EDMONTON - La poursuite intentée par la communauté crie de Beaver Lake, en Alberta, à propos des dommages qu'ont causés 15 ans de développement énergétique sur leurs terres ancestrales pourra aller de l'avant, a annoncé la Cour de l'Alberta, vendredi.

Dans sa décision, la juge Beverley Browne a toutefois précisé qu'advenant la victoire de la bande indienne de Beaver Lake, la cour ne pourrait pas exiger la révocation des quelque 19 000 permis de développement déjà émis pour cette région.

Les gouvernements fédéral et provincial avaient tous deux contesté la poursuite et tenté de la faire annuler par le tribunal. Ils qualifiaient la poursuite de futile.

La juge Browne a affirmé que la communauté de Beaver Lake avait soulevé d'importantes questions quant aux compensations que le gouvernement devrait verser aux Autochtones lorsqu'il approuve des projets de développement sur leurs territoires ancestraux.

Les membres des premières nations de Beaver Lake estiment que les gouvernements provincial et fédéral n'ont pas surveillé les impacts successifs des développements énergétiques, et qu'ils affectent désormais leur mode de vie.

PLUS:pc