NOUVELLES

Budget Flaherty: Charest répète que le fédéral doit discuter des transferts

30/03/2012 04:39 EDT | Actualisé 30/05/2012 05:12 EDT

GASPÉ,, Qc - Au lendemain du dépôt du budget Flaherty, le premier ministre du Québec tend une fois de plus la main au gouvernement Harper pour discuter des transferts aux provinces.

En point de presse à Gaspé, vendredi, Jean Charest a répété qu'il voulait dialoguer avec le gouvernement fédéral sur la manière dont les transferts seront calculés dans les prochaines années.

Les premiers ministres provinciaux reprochent depuis plusieurs mois au gouvernement Harper d'avoir imposé aux provinces une nouvelle méthode de calcul des transferts en santé, qui entrera en vigueur en 2014.

«Le fédéral a décidé de manière unilatérale comment les transferts allaient se faire au cours des dix prochaines années, a martelé le premier ministre. Nous voulons qu'il y ait un débat, un dialogue et une négociation sur cette question-là.»

Face à l'impassibilité de son homologue Stephen Harper à Ottawa, Jean Charest a répété que les provinces avaient décidé de prendre les devants dans le dossier.

Au cours du prochain Conseil de la fédération, les premiers ministres provinciaux se plieront à l'exercice et tenteront de déterminer ce que représenterait une participation acceptable du fédéral dans le financement de la santé.

Le premier ministre a déploré le fait que la proportion assumée par le gouvernement fédéral en santé ait chuté à 20 pour cent. En 2002, le rapport Romanov sur l'avenir des soins de santé au Canada recommandait qu'Ottawa défraie le quart des dépenses en santé, a-t-il rappelé­.

«Il faut s'assurer que le fédéral puisse s'asseoir avec nous et convenir d'une méthode de transfert qui reflète le rôle qu'il veut jouer, par exemple au niveau de la santé», a soutenu, une fois de plus, le premier ministre.

PLUS:pc