Québec double ses dépenses publicitaires pour promouvoir son dernier budget

CP  |  Par Publication: 30/03/2012 14:16 Mis à jour: 30/03/2012 17:09

QUÉBEC - Le gouvernement du premier ministre Jean Charest a plus que doublé ses dépenses publicitaires pour faire la promotion de son plus récent budget, une décision dénoncée par l'opposition.

Les sommes totales ont augmenté à 576 505 $, comparativement à 261 320 $ l'an dernier, indiquent des données obtenues par La Presse Canadienne.

La facture a gonflé à la suite de la production d'une publicité télévisée pour promouvoir le plan budgétaire 2012-2013 du gouvernement, présenté il y a 10 jours.

La production et le placement de ce message, diffusé actuellement, a coûté 312 000 $ au gouvernement. Le financement provient du conseil exécutif, le ministère du premier ministre.

Le message diffusé dans une capsule de 30 secondes s'ouvre sur des images d'une exploitation minière pour ensuite présenter des visages de Québécois souriants.

La publicité reprend les deux thèmes martelés par Jean Charest, l'économie et le Plan Nord, et vante les redevances minières tout en soulignant le fait que le budget contribue à la force de l'économie.

Le ministère des Finances a coordonné l'initiative qui s'est ajoutée à celles qu'il déploie chaque année pour des publicités à la radio, sur Internet ou dans les médias écrits.

Sans le message télévisé de cette année, les dépenses publicitaires pour la promotion du budget s'élèvent à 264 505 $, une somme comparable à celle de 261 320 $ de l'an dernier.

Au conseil exécutif, la secrétaire associée à la communication gouvernementale, Marie-Claire Ouellet, a reconnu qu'il est inhabituel de produire une publicité télé pour le budget.

Selon elle, cette décision est reliée au fait que les priorités gouvernementales se concentrent sur l'économie et le Plan Nord.

«Cette année, on a décidé de faire porter certains efforts de cette façon», a-t-elle dit en entrevue.

L'automne dernier, le gouvernement avait déjà produit une publicité télé pour promouvoir le Plan Nord, une initiative qui a coûté 804 000 $.

Mme Ouellet a nié que la plus récente publicité sur le budget puisse être reliée au contexte pré-électoral, alors que le gouvernement en est à sa quatrième année de mandat.

«Dans ma façon de planifier mes affaires, je ne peux pas vous répondre qu'il y a un lien par rapport à ça, a-t-elle dit. On a un élément qui dans ce cas-ci s'appelle un budget et il y a des éléments qu'on veut faire valoir. Ça n'a rien à voir avec des élections.»

Le porte-parole péquiste en matière de finances, le député Nicolas Marceau, a jugé inacceptable que le gouvernement hausse ainsi ses dépenses.

«On est dans un contexte où on demande aux citoyens de faire un effort, les gens passent à la caisse, il y a la taxe santé, la TVQ, la taxe sur l'essence, a-t-il dit. Les gens sont ensevelis sous les taxes et le gouvernement est supposé faire un effort.»

M. Marceau a estimé que la publicité télé ne communique rien de précis et il réclame son remboursement par le Parti libéral du Québec (PLQ).

«Il n'y a rien que les gens apprennent grâce à ce message, a-t-il dit. Je considère que c'est de la propagande pure, de la propagande libérale pure, complète payée avec les taxes des contribuables.

«Selon moi, c'est une publicité électorale que le PLQ devrait rembourser. C'est honteux, j'ai été extrêmement surpris», a-t-il ajouté.

Suivre Le HuffPost Québec

Publié par Jean-Philippe Cipriani  |