NOUVELLES

Trois condamnés à mort exécutés par pendaison au Japon

29/03/2012 09:06 EDT | Actualisé 29/05/2012 05:12 EDT

TOKYO - Trois condamnés à mort japonais ont été exécutés par pendaison jeudi, a annoncé le ministre de la Justice, Toshio Ogawa, au cours d'une conférence de presse à Tokyo.

Il s'agit des premières exécutions au Japon depuis juillet 2010. Selon des responsables du ministère de la Justice, les trois prisonniers exécutés avaient été reconnus coupables de meurtres.

L'un des trois condamnés avait précipité une voiture devant une gare en 1999 avant de poignarder des passants, faisant cinq morts.

Le deuxième prisonnier a tué deux personnes en 2001 et le troisième a tué trois personnes en 2002.

Le Japon est l'un des rares pays développés, avec les États-Unis, à appliquer la peine de mort, habituellement pour des homicides multiples.

Toutes les exécutions sont effectuées par pendaison et les condamnés à mort ne sont informés qu'à la dernière minute. Les membres de la famille et les avocats sont quant à eux prévenus après coup.

Les organisations de défense des droits de la personne, la principale association du barreau japonais et Amnistie internationale condamnent la peine de mort ainsi que le manque de transparence de la procédure, notamment le manque d'information des condamnés.

Le gouvernement japonais justifie le maintien de la peine capitale par le soutien de l'opinion publique. Après ces trois exécutions, il reste 132 condamnés à mort dans les prisons du pays.

PLUS:pc