La sexualité féminine racontée par les femmes (PHOTOS)

Sexe Femmes

Première Publication: 29/03/2012 13:23 Mis à jour: 29/03/2012 13:47

PARIS, 29 mars 2012 (AFP) - "J'aime le sexe torride et les sentiments s'exprimant par des mots et de la tendresse": c'est l'une desconfidences recueillies dans une enquête française sur la vie intime des femmes en couple, qui montre combien elles sont plus libres dans leur sexualité que leurs aînées.

Désir, plaisir, préliminaires, masturbation, fantasmes, orgasme... plus de 3.000 Françaises de 15 à 80 ans ont répondu à cette enquête réalisée via internet avec le concours de l'Observatoire international du couple, et dévoilé par Philippe Brenot dans "Les femmes, le sexe et l'amour".

"La première leçon de cette enquête est lumineuse: les femmes en France sont aujourd'hui, dans la majorité des cas, libres de leur intimité, libres de la façon de vivre leur corps, leur sexualité et leur couple", dit le psychiatre, sexologue et anthropologue. "Cette femme libre a levé les tabous".

La masturbation "n'est plus une pratique taboue pour la grande majorité". 68% l'ont déjà pratiquée, contre seulement 19% en 1970 et 42% en 1992.

Elle confesse ses fantasmes, l'un des premiers rapportés dans l'étude étant celui... de la sexualité conjugale, "c'est à dire d'une intimité avec le compagnon, le mari, mais dans des positions ou des comportements inhabituels":

- "Mon fantasme: être attachée et sans défense, à la merci de mon homme".

Autre enseignement de l'étude, selon Philippe Brenot, "les femmes disent toutes leur grand besoin de respect, de tendresse et de douceur, ce que comprend une part croissante de leurs partenaires":

- "Je souhaiterais qu'il me dise des mots doux pendant l'acte et qu'il me regarde dans les yeux; qu'il me caresse partout sauf aux endroits stratégiques, puis qu'il me caresse à ces endroits seulement quand je lui demande".

A la question "qu'est-ce qui qui excite votre désir?", les femmes répondent majoritairement "sa gentillesse et ses attentions" (66%), puis vient l'aspect physique masculin, "avec une intrusion particulière, celle de l'odorat": "son odeur" (65%), "sa taille, son corps, ses muscles" (62%). La voix et l'humour arrivent aussi en bonne place:

- "Lui!! Tout simplement LUIIIIIIIIIII"

- "Ses baisers et ses caresses, son souffle sur ma nuque".

- "L'empreinte de sa voix sur moi. J'adore sa voix grave et la chaleur de ses mains sur mon corps".

Bémol à cet épanouissement sexuel, l'orgasme n'est pas obligatoirement au rendez-vous. 16% des femmes l'atteignent systématiquement, 55% souvent, 21% rarement et 5% jamais.

Lorsqu'il survient, "les mots sont impuissants pour exprimer des sensations à la limite de la perception", analyse Philippe Brenot:

- "Perte d'attache et disparition dans un tout".

- "Impression de ne plus rien maîtriser et de mourir".

- "Y a pas plus magique".

Les 187 questions de l'enquête n'oublient pas l'amour.

Pour Maëlys, 16 ans, "Je t'aime, ça signifie qu'il tient à moi". Pour Léa, 20 ans, "il y a plusieurs je t'aime. Ca peut être un je me sens bien avec toi, un je t'aime tendance satisfaction sexuelle ou le je t'aime romantique et sincère".

Pour Philippe Brenot, qui a réalisé en 2011 la même enquête au masculin, la médiation d'internet a "facilité des témoignages étonnants de sensibilité, d'émotion, de confession", permettant de brosser "le portrait d'une femme très différente de ce que nous savons par les études précédentes".

Les résultats chiffrés de cette étude, disponible en librairie (éditions Les Arènes), "sont l'occasion, pour toute femme, de se situer dans son histoire personnelle", estime-t-il. "Ces témoignages sont également un moyen pour les hommes, leurs compagnons, de mieux comprendre les représentations féminines afin d'être plus proches des attentes de leur partenaire".

Loading Slideshow...
  • Les bénéfices du sexe sur la santé

    Hormis le fait d'être le <em>fun</em> et d'apporter du plaisir, le sexe offre aussi de nombreux bénéfices sur la santé. Découvrez les avantages d'avoir des rapports sexuels de façon régulière...

  • Le sexe... éloigne la maladie

    Selon <a href="http://www.wilkes.edu/pages/1.asp" target="_hplink">l'université de Wilkes</a>, faire l'amour deux fois par semaine libère un anticorps appelé immunoglobuline A or IgA, qui aide à protéger contre le corps contre les infections et les maladies. D'autres recherches suggèrent également que de fréquentes éjaculations (au moins cinq fois par semaine) chez l'homme réduisent le risque de développer, plus tard, un cancer de la prostate. Lisez le <a href="http://www.bjui.org/default.aspx" target="_hplink">British Journal of Urology International</a> à ce sujet (en anglais).

  • Le sexe... fait brûler des calories

    Cela ne prend pas un expert pour deviner que de faire l'amour de façon énergique revient à faire de l'exercice. Ainsi, une session de trente minutes d'actions sous (ou sur) les draps brûle environ 85 calories. Si vous faites le calcul, après des sessions comptabilisant un total de 42 heures, vous pourriez brûler 3,570 calories, ce qui équivaut à une livre. En ayant un rapport sexuel trois fois par semaine pendant un an, vous pourriez brûler l'equivalent de <strong>cinq livres</strong> par année. Oubliée, la diète!

  • Le sexe... soulage la douleur

    Pendant le rapport sexuel, une hormone appelée oxytocine est libérée lors de l'orgasme; elle accroît le niveau d'endorphines qui agissent comme un antidouleur naturel. Et le corps peut se relâcher. De nombreuses personnes constatent ainsi que leurs maux et douleurs (maux de tête, crampes, etc.) disparaissent ou s'améliorent après un rapport sexuel.

  • Le sexe... aide à combattre la dépression

    Les femmes qui ont des orgasmes régulièrement sont généralement plus relaxes, moins déprimées, et physiquement et émotionnellement plus satisfaites. Le sexe aide aussi à mieux s'endormir et relâche la tension nerveuse en produisant, dans le cerveau, de la sérotonine - qui contrôle l'humeur et que l'on trouve également dans les antidépresseurs.

  • Le sexe... vous garde jeune

    Faire l'amour régulièrement libère donc une pléthore d'hormones dans le corps, appelées «Les hormones du bonheur». Et elles contiennent de la testostérone. Avec l'âge, le niveau de testostérone diminue. Ainsi, de nombreux rapports sexuels assurent un bon niveau de testostérone dans le corps. Cette hormone joue un rôle important: elle garde les os et les muscles en santé, sans oublier l'aspect jeune de la peau. Chez les femmes, les rapports sexuels réguliers favorisent la bonne santé du plancher pelvien et réduit ainsi les risques d'incontinence lié à l'âge.

SUIVRE LE Québec

Publié par Julie Marcil  |