Sébastien Toutant a les yeux tournés vers le Jeux olympiques de Sotchi

Sebastien Toutant

Première Publication: 29/03/2012 14:48 Mis à jour: 29/03/2012 21:10

MONTRÉAL - Après une autre excellente saison sur la scène mondiale, le surfeur des neiges Sébastien Toutant est de retour à la maison.

Le planchiste de L'Assomption, dans Lanaudière, est soulagé d'être de retour au Québec après avoir voyagé partout dans le monde pour les besoins du Dew Tour et du TTR Tour, les deux principaux circuits de surf des neiges.

«Je ne suis jamais à la maison, a dit le Québécois de 19 ans au cours d'un entretien avec La Presse Canadienne. On voyage partout: au Japon, en Europe, en Amérique. La saison est longue (d'août à avril), mais quand on garde le 'focus' et que tu prends prend soin de toi, t'es capable de passer à travers!»

Celui qui tentera ce week-end de remporter le Ride Shakedown du Mont Saint-Sauveur pour une quatrième fois et une deuxième année d'affilée a presque tout raflé sur ces deux circuits. Il a terminé au premier rang du slopestyle sur le Dew Tour et le TTR Tour, en plus de terminer troisième au classement du big air du TTR. S'ajoutent à cela une médaille de bronze au big air aux derniers X Games, en plus d'une quatrième place au slopestyle.

Maintenant, il a les yeux bien tournés vers le podium des Jeux de Sotchi, en 2014, où son sport fera son entrée officielle sur la scène olympique.

«Plus jeune, mon objectif était les X Games, mais c'est certain que maintenant, je vise les JO. Ce sera une belle occasion pour moi de me faire connaître aux yeux de tout le monde et de faire connaître notre discipline.»

Car s'il n'a plus besoin de présentation dans le monde du surf des neiges, Toutant demeure dans un relatif anonymat au Québec. Il croit que les Jeux olympiques pourront faire changer ça, mais que le slopestyle sera également bénéfique au mouvement olympique.

«Oui, ça apportera beaucoup à notre sport, mais je dirais aussi qu'on apportera beaucoup aux Jeux olympiques. Je crois que cette discipline aurait dû être admise bien avant. Mais c'est vraiment 'cool' qu'on y soit en 2014! Je crois que ce sera une bonne affaire pour les deux côtés!»

Seul bémol à ses yeux: la Fédération internationale de ski (FIS) n'a pas voulu que le Dew Tour et le TTR gèrent le système de qualifications et a imposé ses épreuves afin que les athlètes puissent obtenir leur ticket pour la Russie.

«Les meilleurs athlètes ne disputent pas, actuellement, les compétitions de la FIS, a-t-il expliqué. On s'est battu très fort pour qu'on puisse obtenir notre qualification avec le Dew Tour ou le TTR, mais la fédération n'a pas voulu. Le dossier n'est pas clos, mais comme c'est la FIS qui s'occupe de la qualification, c'est certain que mon calendrier en vue de la prochaine saison devra être modifié. Je devrai m'assurer d'insérer des compétitions FIS afin de pouvoir me qualifier.»

C'est pourquoi il profitera à plein de son passage au Ride Shakedown, l'une des plus importantes compétitions au Canada.

«C'est vraiment une compétition plaisante à faire, note le vainqueur des éditions 2006, 2009 et 2011. Il y a toujours une grosse foule et c'est à une heure de chez moi. De conduire au lieu de prendre l'avion pour un événement, c'est vraiment 'cool'. En plus, toute ma famille sera là pour m'appuyer. C'est pour ça qu'à chaque année, c'est un événement que j'attends.»

Après le Shakedown, Toutant se rendra au Colorado pour un tournage, avant de rentrer dans ses terres et de se préparer pour la prochaine saison.

«Je fais beaucoup de skateboard et de wakeboard, alors je vais en profiter. Je vais aussi prendre une peu de vacances, mais je vais retourner rapidement au gym afin d'être au 'top' la saison prochaine.»

SUIVRE LE Québec

Publié par Patrick White  |