NOUVELLES

Le TSX recule; les courtiers s'inquiètent de la lenteur de la reprise économique

29/03/2012 04:47 EDT | Actualisé 29/05/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé jeudi en baisse, les actions liées aux matières premières ayant continué de souffrir des craintes des investisseurs vis-à-vis de la lenteur de la reprise économique mondiale.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 74,49 points, pour terminer les échanges à 12 339,36 points, tandis que la Bourse de croissance TSXV a cédé 0,49 point à 1549,76 points.

Le dollar canadien s'est quant à lui apprécié de 0,12 cent US à 100,33 cents US.

Les marchés américains ont peu bougé malgré la publication de données encourageantes sur le marché de l'emploi. Le nombre d'Américains ayant demandé des prestations d'assurance-emploi la semaine dernière est resté à un creux de quatre ans.

En outre, la révision finale du gouvernement américain au sujet du produit intérieur brut du quatrième trimestre a confirmé que l'économie avait crû au rythme annualisé de trois pour cent d'octobre à décembre. Mais des économistes croient que cette croissance a ralenti aux environs de 1,5 pour cent pour le trimestre en cours.

La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 19,61 points à 13 145,82 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a retraité de 9,6 points à 3095,36 points et que l'indice élargi S&P 500 a cédé 2,26 points à 1403,28 points.

Les indicateurs économiques américains ont généralement surpassé les attentes depuis le début de l'année. Cependant, les marchés ont fait du surplace cette semaine à la suite de la publication de données décevantes sur les commandes de biens durables, la confiance des consommateurs et la santé régionale des fabricants.

Les opérateurs se méfient aussi davantage de l'économie chinoise, qui a été un important pilier de la reprise économique à la suite de la crise financière de 2008 et de la récession.

La croissance de l'économie chinoise a particulièrement profité à la Bourse de Toronto, laquelle est fortement exposée aux secteurs des matières premières, en particulier le pétrole et les métaux. La hausse des prix de ces ressources a fait grimper les actions des sociétés qui leur sont associées sur le parquet torontois.

Mais l'économie chinoise a ralenti ces derniers mois, le gouvernement tentant de limiter la surchauffe économique et la forte inflation qui l'accompagne.

Les pertes du TSX ont été les plus vives dans le secteur de l'énergie, qui a cédé près d'un pour cent. Le cours du pétrole brut a rendu 2,63 $ US à 102,78 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. À Toronto, l'action de Canadian Natural Resources (TSX:CNQ) a échappé 37 cents à 32,46 $, tandis que celle de Talisman Energy (TSX:TLM) a rendu 26 cents à 12,39 $.

Le groupe des titres de la finance a aussi reculé d'environ un pour cent, l'action de la Financière Manuvie (TSX:MFC) ayant abandonné 30 cents à 13,46 $ pendant que celle de la Banque Royale (TSX:RY) laissait filer 80 cents à 57,98 $.

Le secteur des métaux de base a connu un meilleur sort, notamment grâce à une hausse d'un demi-cent US du cours du cuivre, à 3,80 $ US la livre.

Le secteur aurifère a aussi terminé avec un gain, même si le prix du lingot d'or a cédé 5,70 $ US à 1652,20 $ US l'once. L'action d'Iamgold (TSX:IMG) a gagné 5 cents à 13,15 $.

PLUS:pc