NOUVELLES

Le Japon abattra la fusée nord-coréenne si elle survole son territoire

29/03/2012 10:51 EDT | Actualisé 29/05/2012 05:12 EDT

TOKYO - Le ministre de la Défense du Japon a ordonné à ses unités de missiles d'intercepter la fusée que doit lancer la Corée du Nord, le mois prochain, si l'engin survole le pays.

L'ordre du ministre Naoki Tanaka a été lancé lors d'une réunion du conseil de la sécurité nationale du Japon. Plus tôt cette semaine, des instructions avaient été lancées aux militaires de se préparer à intercepter la fusée si elle pénétrait dans l'espace aérien du Japon.

La fusée Unha-3 doit passer à l'ouest du Japon après son lancement depuis la côte occidentale de la Corée du Nord entre le 14 et le 16 avril. La décision nord-coréenne a soulevé de inquiétudes quant à la possibilité d'un échec qui verrait la fusée s'écraser sur le sol nippon.

Selon la déclaration du ministère de la Défense, le Japon enverra des destroyers équipés de missiles de défense Aegis dans le Pacifique et la mer de Chine. Il déploiera aussi des missiles mobiles Patriote sur l'île d'Okinawa. Une unité d'interception sera déployée à Tokyo même si la capitale est située loin de la trajectoire prévue.

La Corée du Sud a aussi averti qu'elle tenterait de détruire la fusée si elle survolait son territoire.

La Corée du Nord affirme vouloir lancer un satellite en orbite. Le Japon, les États-Unis et d'autres pays soutiennent qu'elle cherche plutôt à tester ses capacités de ses missiles à longue portée en dépit des accords internationaux.

Le Japon avait mobilisé ses troupes d'interception lors d'un lancement précédent en 2009 mais rien ne s'était passé.

PLUS:pc