NOUVELLES

La Commission canadienne du blé révèle son plan pour s'adapter au marché

29/03/2012 03:49 EDT | Actualisé 29/05/2012 05:12 EDT

WINNIPEG - La Commission canadienne du blé (CCB) a révélé jeudi les grandes lignes de son plan visant à mettre sur pied un marché du blé et de l'orge sur lequel elle n'exerce plus un monopole.

La commission offrira des comptes communs et des programmes de paiement en espèces à l'intention des agriculteurs pour la campagne agricole commençant le 1er août. La CCB compte signer des accords avec les compagnies de manutention — qui sont parfois ses compétiteurs — et continuera de couper des postes afin de tirer son épingle du jeu dans un marché nouvellement ouvert.

Selon le président directeur général de la CCB, Ian White, le rôle de la commission sera «déterminé par les attentes des agriculteurs», qui signeront des contrats avec la Commission s'ils sont intéressés par ses programmes, a-t-il ajouté en précisant «espérer que ce soit le cas».

Depuis plus de 60 ans, les producteurs de blé et d'orge de l'ouest canadien devaient vendre leurs produits par le biais de la CCB. Le gouvernement canadien a toutefois adopté une loi l'an dernier afin que le marché s'ouvre à la concurrence dès l'été prochain.

L'accueil de cette décision a été mitigé. Certains estiment que la compétition entre les producteurs entraînera une baisse des prix, tandis que d'autres croient plutôt être en mesure de vendre leur produits à fort prix sur le marché, et y tenteront ainsi leur chance.

Huit anciens directeurs de la CCB, qui avaient été élus par des agriculteurs, ont tenté en vain de convaincre le tribunal de renverser la décision du gouvernement.

Une fois la loi en vigueur, la commission entrera en compétition avec des compagnies qui effectuent la manutention des céréales. Or, la CCB se fie parfois sur ces entreprises pour qu'elles assurent le transport de ses céréales.

«Les discussions à propos d'une entente sur la manutention seront déterminantes. Elles permettront de différencier les cas où nous sommes en compétition avec une compagnie et ceux dans lesquels nous coopérons avec elles», a déclaré le chef de l'exploitation de la CCB, Ward Weisensel.

Plus tôt ce mois-ci, la commission a signé une de ces ententes avec la société Cargill. La CCB espère conclure des accords du genre avec toutes les entreprises de manutention de céréales des Prairies, a indiqué M. Weisensel.

PLUS:pc