Le gouvernement Harper repousserait l'âge de la retraite à 67 ans

Le Huffington Post Québec  |  Par   |  Publication: 29/03/2012 10:39 Mis à jour: 29/03/2012 10:50

Jim Flaherty

MONTREAL, 29 mars 2012 (AFP) - Le gouvernement Harper, engagé dans un effort d'économies, devrait retarder de deux ans --à 67 ans-- l'âge d'accès à la pension vieillesse, dans la loi de finances qu'il doit présenter jeudi après-midi, a rapporté le quotidien The Globe and Mail.

Cette mesure, dont l'introduction graduelle doit être étalée sur plusieurs années, fera perdre un peu plus de 6.000 dollars par an en moyenne pendant deux ans aux nouveaux retraités, selon le journal.

La pension vieillesse versée par l'Etat fédéral représente seulement une fraction de la retraite des Canadiens qui bénéficient généralement de plans de retraite privés financés en partie par leur employeur. L'âge du départ à la retraite n'est pas légalement fixé au Canada.

Pour le gouvernement, il s'agit de tenir compte à la fois de l'espérance de vie accrue au Canada et du manque de main d'oeuvre dans certains secteurs de l'économie.

La décision sur la pension vieillesse était attendue depuis que le Premier ministre conservateur Stephen Harper a dit en janvier dernier, lors du sommet économique de Davos, qu'il chercherait à rendre plus viable le système fédéral des retraites, dans le contexte du vieillissement de la population.

Une autre mesure pressentie par les médias pourrait concerner les cotisations retraite des fonctionnaires, dont la partie supportée par les salariés pourrait être augmentée.

Enfin, côté emploi, le budget devrait voir reconduit un crédit d'impôt pouvant atteindre 1.000 dollars, accordé aux PME pour couvrir les frais de l'assurance chômage pour les nouvelles embauches, écrit encore The Globe and Mail.

Suivre Le HuffPost Québec