NOUVELLES

Droits de scolarité : un étudiant sera accusé après une manifestation à Saguenay

29/03/2012 09:17 EDT | Actualisé 29/05/2012 05:12 EDT

SAGUENAY, Qc - Un étudiant sera accusé d’avoir troublé la paix tandis qu’une quinzaine d’autres ont reçu un billet d’infraction de 146 $ à la suite d’une série d’incidents survenus jeudi à l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), située à Saguenay, en marge du conflit relié à la hausse des droits de scolarité entre les étudiants et Québec.

Les étudiants ont perturbé à deux reprises le fonctionnement de l’UQAC.

Dans un premier temps, une trentaine d’étudiants ont empêché le déroulement de cours dans l’établissement. La direction de l’université a fait appel aux policiers.

Les étudiants ont collaboré et quitté les lieux sauf un qui a reçu un billet de 146 $ pour refus de collaborer avec les policiers, en vertu d’un règlement municipal.

En milieu d’après-midi, un autre groupe d’étudiants a paralysé le secteur administratif de l’université. Encore une fois, la direction a appelé les policiers. Au nombre d’environ 35, la moitié a collaboré à l’ordre de quitter tandis que 14 autres ont résisté.

Ils ont été amenés au poste de police et ont reçu eux aussi un billet d’infraction de 146 $.

Cependant, un groupe d’étudiants de l’extérieur de Saguenay ayant eu vent de ces arrestations se sont présentés au poste de police de l’arrondissement Chicoutimi où du brasse-camarade s’est produit. Du poivre de Cayenne a dû être utilisé pour calmer le jeu.

C’est à ce moment que des policiers ont reconnu le premier étudiant à avoir reçu un billet sur l’heure du midi. Comme il était toujours présent lorsqu’il y avait des débordements, les policiers ont procédé à son arrestation et déposeront contre lui une accusation d’avoir troublé la paix.

Il a été relâché et il comparaîtra par voie de sommation.

PLUS:pc