Budget Flaherty: Ottawa améliore l'assurance-emploi et les exemptions pour les voyageurs

Publication: Mis à jour:
BUDGET VOYAGEURS ASSURANCE EMPLOI
Les Canadiens de retour de voyage pourront ainsi, à partir du 1er juin, rapporter davantage d'achats. (Shutterstock) | Shutterstock

OTTAWA - Le gouvernement conservateur a cherché à adoucir son austère budget 2012 en y incluant quelques bonnes nouvelles pour les voyageurs et les chômeurs.

Les Canadiens de retour de voyage pourront ainsi, à partir du 1er juin, rapporter davantage d'achats en franchise de taxes et de droits.

Pour les voyages de plus de 24 heures, le plafond passera de 50 $ à 200 $ alors que pour ceux de plus de 48 heures, il passera de 400 $ à 800 $. Pour les périples de plus de sept jours, l'augmentation est plus modeste: la limite passera de 750 $ à 800 $.

Le gouvernement fédéral estime que ces bonifications le priveront de 13 millions $ en 2012-2013 et de 17 millions $ en 2013-2014.

Le ministre des Finances, Jim Flaherty, a par ailleurs dévoilé jeudi quelques améliorations au programme d'assurance-emploi. Le gouvernement injectera d'abord 74 millions $ afin d'instaurer un nouveau «projet pilote» qui encouragera les chômeurs à accepter toujours plus de travail lorsqu'ils reçoivent des prestations. Le régime actuel décourage parfois les chômeurs de trouver du travail puisqu'il déduit de leurs prestations le revenu d'emploi gagné.

Ottawa investira en outre 387 millions $ pour faire en sorte que le montant des prestations d'assurance-emploi soit déterminé en fonction des conditions du marché du travail de chaque région. Ici, l'objectif est d'encourager les chômeurs à accepter le plus de travail possible avant de s'inscrire à l'assurance-emploi.

Enfin, le gouvernement promet que les cotisations d'assurance-emploi n'augmenteront pas de plus de cinq cents par année, et ce, jusqu'à ce que la caisse du programme soit renflouée.

Les cotisations ont déjà subi une hausse le 1er janvier. À l'extérieur du Québec, elles sont passées de 1,73 $ à 1,78 $ par tranche de 100 $ de rémunération. Au Québec, où elles sont plus basses en raison des prélèvements distincts pour l'assurance parentale, les cotisations sont passées de 1,41 $ à 1,47 $.

Au 31 décembre 2011, le déficit cumulatif de la caisse de l'assurance-emploi s'élevait à 8,8 milliards $. Il est prévu que le programme s'autofinancera en 2012, ce qui sera une première depuis plusieurs années.