Huffpost Canada Quebec qc

Mort de Trayvon Martin: la police voulait arrêter George Zimmerman

Publication: Mis à jour:
Selon un rapport publié mercredi par le quotidien, la police de Sanford avait demandé un mandat d'arrêt contre George Zimmerman.
Selon un rapport publié mercredi par le quotidien, la police de Sanford avait demandé un mandat d'arrêt contre George Zimmerman.

MIAMI, 28 mars 2012 (AFP) - Quelques heures après le meurtre du jeune Noir Trayvon Martin il y a un mois en Floride, la police a demandé au parquet un mandat d'arrêt contre George Zimmerman qui l'a abattu lors d'une ronde de surveillance effectuée dans son quartier, rapporte mercredi le Miami Herald.

Selon un rapport publié mercredi par le quotidien, la police de Sanford, la ville située à 400 km de Miami où le jeune Trayvon, 17 ans, a été tué, s'est adressée au parquet afin de présenter des charges contre M. Zimmerman.

Mais le parquet a refusé de délivrer un mandat, dans l'attente de plus amples informations sur les circonstances de la mort du jeune homme.

Trayvon Martin, non armé, a été abattu le 26 février alors qu'il rentrait chez lui après avoir acheté des sucreries, mettant l'Amérique en émoi.

George Zimmerman, d'origine américano-péruvienne, avait été brièvement arrêté puis relâché après qu'il eut invoqué la légitime défense. Mais les circonstances des faits restent floues et l'enquête de la police de la ville a fait l'objet de vives critiques.

Dans une déclaration sous serment faite la nuit du meurtre, Chris Serino, l'agent chargé de l'affaire, a exprimé des doutes sur la version des faits présentée par M. Zimmerman, selon la chaîne ABC News. Le policier a expliqué à une autre chaîne de télévision mardi soir que jusqu'à présent il ne s'était pas senti assez libre pour pouvoir faire des commentaires sur l'affaire, mais que la nouvelle enquête en cours l'avait poussé à s'exprimer.

Le procureur de Floride, Angela Corey, chargée par le gouverneur de l'Etat de l'affaire, a expliqué au Miami Herald que le parquet avait pour le moment mis en place un grand jury qui débattra des faits le 10 avril.

"Nous n'aurions rien pu faire plus tôt", a déclaré à la presse Mme Corey, tandis qu'une source anonyme du parquet indiquait: "Nous recevons des mandats d'arrêt tout le temps. Cela ne signifie pas que nous présentons des charges tout de suite. Nous enquêtons pour voir si cela est approprié, il en va de notre responsabilité".

Le ministère de la Justice participe à l'enquête indépendante en cours avec le FBI (police fédérale).

Entre-temps, le débat sur la mort de Trayvon Martin s'est transporté au Congrès américain, où le représentant de l'llinois Bobby Rush a été réprimandé par la Chambre pour avoir porté un "hoodie" en plein débat législatif. M. Rush est un ancien membre du mouvement Black Panther.

Sur le web

Émoi autour de la mort d'un ado noir|Richard Hétu