NOUVELLES

Les crimes et la violence amputent le PIB du Honduras

28/03/2012 07:50 EDT | Actualisé 28/05/2012 05:12 EDT

TEGUCIAGALPA, Honduras - Un nouveau rapport de la Banque mondiale affirme que la criminalité et la violence ont coûté au Honduras l'équivalent de 10 pour cent de son produit intérieur brut (PIB) annuel au cours des dernières années.

Le Honduras est le pays qui a connu le plus haut taux d'homicides au monde en 2010, avec 82,1 meurtres pour 100 000 habitants. Au total, 6200 meurtres ont été commis dans le pays en 2010.

Un représentant de la Banque mondiale, Giuseppe Zampaglione, a indiqué mercredi que le nombre de meurtres avait augmenté à 7104 en 2011. Aucune famille hondurienne n'échappe à la peur et à la violence, a-t-il dit.

M. Zampaglione a présenté ces données mercredi lors d'une rencontre d'experts internationaux sur la sécurité communautaire à San Pedro Sula, dans le nord du Honduras, souvent citée comme la ville la plus violente du pays, avec un taux de meurtre presque deux fois plus élevé que la moyenne nationale.

Le Honduras est affligé par une combinaison de trafic de drogue, de gangs de rue et de crimes violents.

PLUS:pc