NOUVELLES

Des dizaines de dirigeants syriens seront exclus des Jeux de Londres

28/03/2012 12:06 EDT | Actualisé 28/05/2012 05:12 EDT

LONDRES - Des dizaines de membres du régime syrien de Bachar al-Assad ne pourront assister aux Jeux olympiques de Londres cet été, a confirmé mercredi le premier ministre britannique David Cameron.

M. Cameron a précisé que les dirigeants qui sont sous le coup d'interdits internationaux de voyager ou dont les biens ont été gelés ne seront pas les bienvenus aux Jeux, qui se dérouleront du 27 juillet au 12 août.

Le premier ministre a ajouté que les athlètes ne seront pas punis pour les péchés de leur gouvernement, indiquant que la Syrie pourra donc prendre part aux compétitions sportives.

M. Cameron a fait ces commentaires à l'occasion d'une visite à Londres du président du Comité international olympique, Jacques Rogge, qui était en ville pour une dernière inspection avant l'événement.

Au total, 41 organisations et 127 individus associés au régime syrien font l'objet de sanctions imposées par l'Union européenne — dont Asma al-Assad, la femme d'origine britannique du président. Des diplomates ont reconnu qu'il leur serait impossible d'empêcher la «première dame» d'entrer au pays, mais ils ont dit croire qu'elle ne prévoit pas se rendre au Royaume-Uni.

Les autorités britanniques devront aussi décider si elles accordent ou non un visa au général Mowaffak Joumaa, un proche du régime al-Assad qui préside le Comité olympique syrien mais qui n'est pas sous le coup de sanctions internationales.

PLUS:pc