NOUVELLES

Virtue et Moir plus prêts que jamais à revenir sous les feux de la rampe

27/03/2012 05:06 EDT | Actualisé 27/05/2012 05:12 EDT

NICE, France - Les championnats du monde de patinage artistique sont la seule compétition complète à laquelle Tessa Virtue et Scott Moir ont pris part la saison dernière, à la suite de plusieurs mois frustrants de rééducation pour Virtue.

Un an plus tard, Virtue assure qu'elle ne s'est jamais sentie aussi en forme qu'aujourd'hui.

Les champions olympiques canadiens de danse sur glace tenteront de défendre leur titre mondial cette semaine et — pour la première fois en quatre ans — de connaître une saison complète d'entraînement et de compétition à l'abris des blessures.

À quel point sont-ils mieux préparés cette fois? Le duo a plus souvent pratiqué son programme dans la dernière semaine qu'au cours de toute la saison passée.

«Ce qui est super en ce moment c'est que nous avons déjà accompli d'énormes choses cette année, à partir de l'été dernier en passant par le circuit Grand Prix et tout l'entraînement jusqu'à maintenant, a déclaré Virtue. Le pire est passé, le travail est terminé. Il ne reste plus qu'à le savourer. Ça faisait longtemps qu'on ne s'était pas sentis aussi bien.»

Virtue et Moir exécuteront leur programme de danse ainsi que leur programme court mercredi, tandis que le Canadien Patrick Chan amorcera sa quête pour un deuxième titre mondial masculin de suite vendredi.

Ils mentionnent qu'ils n'ont pas bénéficié d'une saison entière d'entraînement depuis 2007-08, en raison des problèmes récurrents de Virtue aux jambes. Même en 2010, alors qu'ils avaient remporté l'or aux Jeux olympiques ainsi qu'aux championnats du monde, Virtue a patiné sans douleur pendant seulement deux mois.

Les Ontariens ont délaissé la majorité de la saison dernière après que Virtue eut subi deux opérations pour soulager son mal constant aux jambes; puis, à la compétition Quatre Continents, ils n'avaient présenté que 30 secondes de leur programme libre lorsque Virtue a dû arrêter, victime de raideurs à la cuisse.

La douleur a refait surface à la suite des championnats mondiaux de Moscou l'année passée, où la paire a perdu devant leurs rivaux américains Meryl Davis et Charlie White. Mais au lieu de passer sous le bistouri pour une troisième fois l'été dernier, l'entraîneur de Virtue a développé un programme d'entraînement spécialisé et destiné à soulager la pression qu'elle ressentait dans ses jambes.

«Nous revenons en force, a ajouté la patineuse de 22 ans. Une partie du processus de ma rééducation était de modifier en quelque sorte ma façon de bouger, de manière à ce que je puisse réduire le poids que je mets sur mes tibias et mollets. Ça n'a pas été facile.

«Ça nous a obligés à revenir à la base et nous avons passé beaucoup de temps à travailler sur les éléments fondamentaux, ce qui a été très bénéfique.»

À plusieurs reprises la saison dernière, le duo canadien n'a même pas été en mesure de se rendre jusqu'au bout de son programme à l'entraînement.

«Tu as besoin d'être très bien préparé lorsque tu t'apprêtes à prendre part à des championnats du monde, surtout lorsque tu es champion olympique en titre. Tu veux montrer à tout le monde que tu n'es pas un feu de paille, a dit Moir. C'est à ce moment-là que tu commences à trop réfléchir et que la pression devient de plus en plus grande. Heureusement, tout ça est derrière nous maintenant.»

PLUS:pc