Huffpost Canada Quebec qc

Le NPD aurait bel et bien été la cible de pirates informatiques

Publication: Mis à jour:
NDP RESULTS NEW LEADER
Plus de 10 000 adresses Internet malicieuses ont été utilisées pour tenter de paralyser le vote à la direction du NPD. | HuffPost Canada

OTTAWA - Plus de 10 000 adresses Internet «malicieuses» ont été utilisées pour inonder le système de vote en ligne utilisé lors du congrès à la chefferie du Nouveau Parti démocratique samedi, selon l'entreprise embauchée pour gérer le scrutin.

L'attaque entraînant un refus de service a retardé le vote de plusieurs heures et repoussé jusqu'à 21 h 30 samedi soir le couronnement du nouveau chef, Thomas Mulcair.

Certains observateurs y ont vu la preuve que les néo-démocrates ne sont pas prêts à prendre le pouvoir. Mais dans un communiqué émis mardi, la firme Scytl Canada, qui a organisé le vote en ligne, décrit la cyberattaque perpétrée samedi comme un effort bien organisé, professionnel et illégal.

«Nous regrettons profondément les inconvénients causés aux membres du NPD par cette tentative malicieuse, massive et orchestrée de faire échec à la démocratie, a indiqué la directrice générale de l'entreprise, Susan Crutchlow. Nous sommes fiers, toutefois, que notre système robuste, qui est utilisé par des gouvernements partout dans le monde, ait repoussé cette attaque, ne se soit pas effondré, et ait donné à tous les membres du NPD qui souhaitaient le faire la chance de voter en toute sécurité.»

La compagnie espagnole a salué la patience dont a fait preuve la formation politique pendant qu'elle tentait de contrer cette attaque informatique. Scytl dit avoir identifié plus de 10 000 adresses IP qui ont inondé le système de centaines de milliers de fausses demandes de vote, avant d'ajouter que ce «réseau de zombies» utilisait des ordinateurs à travers le monde mais surtout au Canada.

Le NPD a dit attendre les conclusions de l'enquête de Scytl avant de décider de la suite des choses. «Évidemment, les gens qui sont capables de faire quelque chose comme ça sont aussi très bons pour disparaître dans la nature», a dit la porte-parole du parti, Sally Housser.

Elle a aussi précisé que le parti n'avait pas encore porté plainte à la police.

Au moins un membre du NPD a dit croire que son vote lui a été volé. L'Ontarien Mike Doherty a raté le premier tour de scrutin. Quand il s'est enregistré pour le deuxième tour, dit-il, un message l'a informé qu'il avait déjà voté. M. Doherty affirme que la situation s'est répétée lors des tours suivants, même s'il n'avait jamais voté.

Il dit croire que des pirates informatiques ont remarqué qu'il n'avait pas voté au premier tour et se sont emparés de son identité.

«C'est tellement frustrant, a-t-il dit en entrevue plus tôt cette semaine. J'ai perdu ma journée à essayer de comprendre. Je suis vraiment fâché.»

Les longs délais subis lors du déroulement du vote ont tout d'abord été attribués par le parti à l'achalandage plus important que prévu. Toutefois, seulement 9500 votes sur 65 000 ont été exprimés samedi dernier, la majorité des membres du NPD ayant déjà voté par anticipation avant le congrès.