NOUVELLES

Miller repousse 44 tirs et les Sabres battent les Caps 5-1, passent au 8e rang

27/03/2012 09:58 EDT | Actualisé 27/05/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Ryan Miller a repoussé 44 tirs, Drew Stafford a marqué deux filets et les Sabres de Buffalo ont écrasé les Capitals de Washington 5-1, mardi soir, pour se hisser au huitième et dernier rang donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association Est.

Il s'agissait de la cinquième victoire de suite des Sabres, soit leur plus longue séquence victorieuse depuis celle de six matchs en 2009-2010. Les Sabres étaient en 14e position le 17 février dernier, avant de compiler une fiche de 14-2-4 depuis ce temps.

Les Sabres ont pris les devants 3-0 tôt en deuxième période et se sont ensuite fiés à Miller, qui affiche un dossier de 14-1-3 à ses 18 derniers départs — n'allouant que 32 buts durant cette séquence. Il a aussi une fiche de 8-0-2 à ses 10 derniers matchs.

Les Sabres ont désormais 86 points de classement, soit deux de plus que les Capitals et deux de moins que les Sénateurs d'Ottawa, septièmes dans l'Est. Les trois équipes doivent encore disputer cinq matchs cette saison.

Les Sabres ont pris les devants 3-0 grâce au 25e filet de Thomas Vanek, à 2:31 de la deuxième période. Ce but a chassé le gardien des Caps Braden Holtby, qui a réalisé 15 arrêts.

Alexander Semin a riposté à 5:07 du même engagement, et les Capitals ont obtenu une autre opportunité de rétrécir l'écart avec un avantage numérique. Le meilleur joueur des Capitals a plutôt commis l'erreur qui allait éventuellement sceller l'issue de la partie.

Tandis que les Capitals oeuvraient dans le territoire des Sabres, Alexander Ovechkin a échappé la rondelle à la ligne bleue et Jason Pominville s'en est emparée avant de décamper. Il s'est amené en territoire ennemi et a réalisé une belle feinte avant de déjouer Michal Neuvirth, en infériorité numérique, portant ainsi la marque à 4-1 en faveur des Sabres.

Stafford a ensuite obtenu son deuxième but du match — et son 19e de la saison — à 9:29 du troisième tiers, poussant des milliers de partisans des Caps vers les différentes sorties de l'aréna.

PLUS:pc